Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 novembre 2012 2 20 /11 /novembre /2012 10:51

 

      Nous avons parlé sur l'article (un clic): O.7)-Incurvation de l'encolure pour l'abaissement des hanches ...   sans trop s'étendre sur son complément indispensable, obligatoire et incontournable qui est le report de poids sur l'épaule exterieure...

Nous l'avons partiellement occulté pour pouvoir se concentrer sur l'incurvation proprement dite et faire de cette incurvation un geste quasi "réflexe" permettant au cavalier(ière) totalement familiarisé avec cette gestuelle une parfaite adhésion de son cheval a la moindre demande de sa part...


 

Oui mais ce faisant il n'en reste pas moins que cette demande autorise l'épaule interne du cheval a tomber à l'intérieur du cercle et si cette demande est nettement prononcée, a déséquilibrer la cheval qui pour se rétablir aura tendance a "écarter" son posterieur interne au lieu de l'engager sous la masse...

Donc, obligation pour le cavalier(ière) a redresser son cheval "a l'instant précis ou celui ci d'engage dans la volte", c'est dire au moment même ou s'arrête la demande de l'incurvation une fois obtenue...

 



Ce n'est en somme que la continuation, par les deux mains agissant ensembles et le "penché" du buste vers l'exterieur, du mouvement circulaire de la demande d'incurvation et une fois le redressement obtenue, le cavalier se redresse en remettant ses deux mains dans l'axe de l'encolure du cheval...

     C'est excessivement facile a faire comprendre aux cavaliers "en direct", un peu plus difficile virtuellement, le pourquoi des vidéos misent pour le confort de la compréhension...

Mais n'oublions jamais que toute demande d'incurvation sur un cercle ou demande de changement de direction doit obligatoirement se terminer par un report de poids sur l'épaule extérieure ! 

 

 

 

 

 

 

-----------------------------

le report de poids sur l'éapule exterieure, c'est a dire le déplacement d'une épaule du cheval sur l'autre permet d'avoir a sa disposition un moyen de tout premier ordre pour les changements de direction grâce au "couloirs de rênes" c'est a dire  l'emploi des deux rênes en parfaite synchronisation et leur toucher sur les deux commissures des lèvres...

 Un clicO.26)-Le "couloir des rênes" par comparaison à la "rêne régulatrice" )

J.d'Orgeix (ci dessous) nous fait la démonstration de ce contrôle latéral lors de cet extrait d'un de ses stages...

 

 

Pourquoi ce travail en incurvation avec report de poids sur l'épaule exterieure ?....

Pour muscler tres facilement et sans aucune contraction ainsi que pour assouplir tout  l'avant main....on fait là le travail classique "en épaule en dedans" mais d'une manière tout a fait courante...au lieu d'en faire "un air" strictement dirigé on en fait un exercice de tout les instants...clic:

O.55)- Muscler et assouplir son cheval...sans même y penser ?

 

------------------------------------

Tout ce qui précède est une façon de faire expérimentée et réfléchie...elle ne condamne aucune autre méthode sérieuse...elle offre un choix délibéré et propose quelques réflexions que nous pensons utiles !

-----------------------------------------------    

La série des DVD (J.d'Orgeix) : http://www.jumpingvideo.com

 Nathalie d'Orgeix: ses stages (e.mail : orgeix@infonie.fr

Les cahiers de dressage de Nathalie: cliquez ici  23)-Les stages de Nathalie d'Orgeix (1)..ses cahiers de dressage  


A lire: "Dresser c'est simple" de J.d'Orgeix  (Belin)

"Les MAINS et autres non-dits de l'équitation" de J.d'Orgeix (Belin)

"Angles et rythmes" chez Robert Laffont

"Mes victoires et ma défaite" (édition du Rocher)

 "Ils ont dit..." de Nathalie d'Orgeix chez Lavauzelle

--------------------------------------------------------    

Repost 0
19 mars 2012 1 19 /03 /mars /2012 14:15
Peut être le titre est il un peu racoleur...mais pourtant très près de la vérité si vous êtes accoutumé au travail de "l'incurvation d'encolure"...

Nous avons, et si vous êtes débutant pour cet exercice, sur l'article traitant de la manière de pratiquer l'exercice de "l'incurvation d'encolure avec report de poids sur l'épaule exterieure" tout expliqué sur cette manière de faire pouvant se comparer avec "l' Epaule en dedans" classique non sur la forme mais sans doute sur le fond....Il est important de commencer par là:


Grace a l'incurvation de l'encolure qui "obligatoirement" engage le posterieur interne et abaisse la hanche du même coté et après avoir obtenu une cession de nuque et la mobilité de la mâchoire on conseille fortement, et chaque fois que le cavalier effectue un changement de direction, de le faire par le principe de cet exercice car c'est un formidable moyen de muscler son poulain le plus facilement du monde...
chaque "tourné"  il soulève sa masse par l'engagement du postérieur interne sous la masse en abaissant la hanche du même coté et cela sans la moindre contraction et la plus grande facilité... 


(Ci dessus )...Dès l'incurvation obtenue et avant d'amorcer le tourner on reporte sur un pas le poids sur l'épaule exterieure avec l'action des deux rênes ensembles et la pesée de la fesse exterieure du cavalier vers l'extérieur en utilisant le couloir des rênes, et ensuite on tourne...nous anihilons par cela la "tombée" de l'épaule interne due a l'incurvation demandée et nous remettons droit le cheval sur le cercle.


----------------------------------
 La facilité de Pierre sur Oxford (sf) et l'efficacité du posterieur s'engageant sous la masse par cet enseignement (vidéo ci dessous) montre pourquoi cela est un des fondements majeur de la philosophie "dressage" de J.d'Orgeix...

Combien de fois le poulain change de direction dans un heure de travail ?
200...300...400 fois....
et chaque fois, si on pense
a incurver l'encolure, le postérieur va venir
dessous AVEC l'abaissement des hanches.
 
Autrement dit...8000 a 10000 fois dans un mois...
 
C'est un FORMIDABLE moyen de musculation mis entre les mains de la plus grande majorité des cavaliers(ière).
Bien entendu en jouant sur la progressivité dans le travail et les degrés d'incurvations a demander ... 

(Isis) incurvation
H.Daffos (ci contre) sur Isis (sf) 
 incurvation-par-JDO-photo.jpg
J.d'Orgeix (ci dessus) dans l'exercice de l'incurvation de l'encolure... ("Angles et rythmes" chez robert laffont) 
 
Plus l'incurvation est accentuée, plus l'exercice est intense et plus la musculature se développe...Avec un poulain, inutile de forcer l'incurvation si on pense a TOUJOURS tourner de cette façon...

Mais il n'empêche pas d'en faire de temps en temps un travail spécifique de 3 à 4' renouvellée toutes les 10 a 15' environ, avec alors une incurvation de 60 a 70° environ sans oublier le temps de repos qui suit obligatoirement (1/2') le temps de travail (et les récompenses !!!)
                                                                                        
 Un plus pour la facilité de l'exercice, pas besoin de jambes pour l'incurvation..sinon pour l'impulsion !!
 
 .
 

(ci dessus) Sur une jument (Isis 11 ans) absolument pas travaillée dans ce sens et montée au "pied levé" on peut voir l'extrême facilité pour elle d'engager le posterieur interne, d'abaisser sa hanche du même coté et pour Henri la légèreté et la facilité avec laquelle ses actions de mains participent à l'exercice...

Chaque changement de direction au début de la séquence est demandée de cette façon sans que le cocher y fasse attention, il discute avec un interlocuteur a pied et pourtant, a chaque fois, le posterieur interne vient "sous" la masse le plus facilement qu'il soit !
--------------------------------------

(Vidéo ci dessous) Tellement facile de décontracter et assouplir un poulain ou un cheval de cette manière pendant la détente au paddock avant de se présenter à un parcours d'obstacle...

On y retrouve toute la gamme de l'équitation de qualité: légèreté...équilibre...engagement par le travail de l'arrière main...souplesse et décontraction par celui de l'avant main.

Coralie (vidéo ci dessous) applique depuis ses débuts en équitation la philosophie de J.d'Orgeix aidée par son père Thierry lui même cavalier de concours et conseillé par B.Duhamel (Pro1) et dirigée par Nathalie d'Orgeix au cours de stages...
Gageons que nous entendrons bientôt parler de cette jeune cavalière.


 
--------------------------------
."La tête et l'ncolure sont a la fois le gouvernail de l'animal et la boussole du cavalier...Aucun équilibre, aucune légèreté si la tête et l'encolure ne sont aisées et liantes...aucune domination n'est permise au cavalier tant qu'elles restent contractées et rebelles...dès qu'elles sont flexibles et maniables, il dispose du cheval a son gré"....F.Baucher

------------------------------------------------

Tout ce qui précède est une façon de faire expérimentée et réfléchie...elle ne condamne aucune autre méthode sérieuse...elle offre un choix délibéré et propose quelques réflexions que nous pensons utiles !

--------------------------------

Retour a l'acceuil : http://www.equi-midi.fr/

A SUIVRE  
----------------------------------------------------------

La série des DVD (J.d'Orgeix) : http://www.jumpingvideo.com

 Nathalie d'Orgeix: ses stages (e.mail : orgeix@infonie.fr 

----------------------------------------------------
A lire: "Dresser c'est simple" de J.d'Orgeix  (Belin)

"Les MAINS et autres non-dits de l'équitation" de J.d'Orgeix (Belin)

"Angles et rythmes" chez Robert Laffont

"Mes victoires et ma défaite" (édition du Rocher)

 "Ils ont dit..." de Nathalie d'Orgeix chez Lavauzelle

Repost 0
3 septembre 2011 6 03 /09 /septembre /2011 09:33

Cet article pourrait être le complement de celui de "l'incurvation avec report de poids sur épaule extérieure" clic:  7)-Incurvation de l'encolure pour l'abaissement des hanches ...

 

Clip0006

          L'incurvation de l'encolure demandée par "le couloir des rênes" et non par la rêne "régulatrice"...


Une règle absolue pour l'emploi de l'incurvation de l'encolure: ne JAMAIS tirer vers soi la rêne interieure mais "l'attirer par une "souple et large" rêne d'ouverture, car au lieu d'obtenir un engagement du posterieur interne nous aurions un dérapage de l'arrière main dû a l'opposition de l'épaule interne (bloquée) aux hanches....

J.d'Orgeix nous en fait la démonstration sur la vidéo ci-dessous:  

   

 

Il est bien entendu que la gestuelle qui consiste a "attirer" le bout du nez du cheval par une large rêne d'ouverture sera de plus en plus diminuée au fur et a mesure de l'acceptation de l'exercice par le cheval pour aboutir au simple déplacement latéral simultanné des deux mains de quelques cms seulement a droite ou a gauche ...

 

 

En partant du principe établi et prouvé que la latéroflexion du rachis du cheval est pratiquement nulle de "D1" à "L5" et donc que l'incurvation d'ensemble d'un cheval n'est qu'une vue de l'esprit, il ne nous reste qu'une alternative pour incurver favorablement le cheval: s'occuper de l'encolure qui elle se ploie a notre gré que ce soit de 10° comme de 80°...


J'ai moi même employé dans une autre vie équestre et durant pas mal de temps (15 ans) le principe de la rêne "régulatrice" exterieure jusqu'a ce que je renconte J.d'Orgeix et son "couloir des rênes"...

Il n'est pas question en ce qui me concerne de réfuter le principe de la rêne régulatrice...absolument pas... mais il demande de la part de celui qui l'emploie une indépendance des aides supérieures au dessus de la moyenne et de la part du cheval une parfaite bonne volonté...

 

(ci dessus) L'incurvation par le "couloir des rênes" et le report poids sur épaule exterieure (Oxford 4 ans) 

 

Le couloir des rênes profite d'une parfaite synchronisation de la part des deux actions de rênes qui se déplacent simultanément en agissant sur les commissures des lèvres et donc parfaitement accepté, proposant avec la plus grande légèreté et la plus grande facilité l'incurvation, l'axe de l'encolure étant toujours au milieu du couloir...

Sur une ligne droite c'est le gage d'un parfait et obligatoire engagement du (Isis) incurvation

posterieur sous la masse, plus ou moins, suivant le degré d'incurvation  

sur le cercle (avec le report de poids sur l'épaule exterieure pour compenser la tombée de l'épaule interne) c'est l'obtention de l'abaissement de la hanche, l'engagement du posterieur et la souplesse (décontraction) du bout de devant

autrement dit les mêmes effets qu'une EED classique mais avec une économie et précision de gestes de la part du cavalier(ière) que le cheval appréciera soyez en sûr.

L'EED classique est souvent considéré comme un "air"académique...chez nous cela devient un simple "exercice" ! 

Et nous avons alors ce résultat qui se passe de commentaires (vidéo ci dessous) en utilisation courante..souplesse de l'avant main et musculation de l'arrière sur des rênes fluides en toute décontraction ! 

 

 

Je me permet a ce sujet de citer J.d'Orgeix:

"Aujourdhui l'on a fait de "l'épaule en dedans" un air strictement codifié comme il se doit en ce qui concerne le degré du ploiement de l'encolure, le tracé exact des empreintes sur le sol etc...

Pour ma part je considère que l'épaule en dedans n'est sûrement pas un "mouvement strictement défini" car alors il y a de grandes chances de dire adieu a la complète décontraction....

Il s'agit d'un exercice et rien d'autre...exercice fondamental dont nous pouvons remercier Mr de la Guerinière....("Dresser c'est simple" de J.d'ORGEIX chez BELIN)

 

-------------------------------------


 

     (ci dessus)  C'est au montage de ce petit film que je me suis apperçu que sans même m'en rendre compte, sans seulement m'en appercevoir j'exécutais pour changer de direction la pratique du "couloir des rênes" cher à JDO ce qui abaisse les hanches et engage les posterieurs sans aucune difficulté.

C'est devenu chez moi un geste "naturel" quand ça ne serait que pour changer de direction sans parler des véritables conséquences positives que cette gestuelle peut engendrer...(clic  O.55)- Muscler et assouplir son cheval...sans même y penser ?)

Je n'avais que quelques grammes dans les doigts et ISIS m'obéissait sans la moindre contraction de sa part...

Vous savez que c'est une sorte de "Nirvana" ça...

 

-------------------------------------------- 

Ci dessous, une séance complète de travail en incurvation d'encolure (musculation) avec en suivant sa résultante sur l'obstacle (décroissante et report de poids vers l'arrière a l'abord)

Le cheval: Duc de Galetis (sf de 6 ans) filmé en 1997 et monté par B.Duhamel...

Nous y voyons un travail tout en décontraction, surtout dans l'exercice de l'incurvation de l'encolure par l'utilisation du "couloir des rênes"...décontraction absolument nécessaire et même impérative pour l'obtention de l'abaissement des hanches et l'engagement des posterieurs...

Un travail qui demeure la pierre d'achoppement de la méthode de J.d'Orgeix 

 

 

--------------------------------------------------------------

 

 (Ci dessous) Regardez l'extrême facilité avec laquelle  je demande l'incurvation de l'encolure  par le couloirs des rênes, ce qui permet a la jument d'engager le posterieur interne et donc d'abaisser la hanche du cheval..

Je me permet de préciser que la jument  est agée de 15 ans, qu'elle n'est pas spécialement travaillée en temps normal dans l'optique "Orgeixième" et surtout qu'au moment de la séquence filmée votre serviteur a quand même 82 ans...

Toute ces précisions pour bien montrer la simplicité de la gestuelle du "couloir des rênes" a coté de la difficulté par le commun des cavaliers(ières) a se servir du même exercice mais par l'intermédiaire de la "rêne régulatrice" ....

Comprenez qu'il est plus facile de positionner et d'actionner deux mains qui agissent ensemble et en même temps sur les deux commissure des lèvres du cheval... plutôt que de demander a chacune d'elles un positionnement et une action différente...

Et je ne parle pas des sensations du cheval qui dans le deuxième cas va ressentir deux actions différentes par l'une et l'autre des deux rênes...   

 


                                        

                       ---------------------------------------------------------

 

couloir des rênes

--------------------------------------------------------------

Voir aussi: clic:  7)-Incurvation de l'encolure pour l'abaissement des hanches ...

 

                                 ------------------------------------------------------

Forum de discussions sur le sujethttp://www.chevalannonce.com/forums-2578002-les-couloirs-de-jean-d-orgeix?p=4

 

-------------------------------------------

       Revenir sur le site: http://www.equi-midi.fr/

 ------------------------------------------------------------------------

 

La série des DVD (J.d'Orgeix) : http://www.jumpingvideo.com

 Nathalie d'Orgeix: ses stages (e.mail : orgeix@infonie.fr

Les cahiers de dressage de Nathalie: cliquez ici  23)-Les stages de Nathalie d'Orgeix (1)..ses cahiers de dressage  

----------------------------------------------------
A lire: "Dresser c'est simple" de J.d'Orgeix  (Belin)

"Les MAINS et autres non-dits de l'équitation" de J.d'Orgeix (Belin)

"Angles et rythmes" chez Robert Laffont

"Mes victoires et ma défaite" (édition du Rocher)

 "Ils ont dit..." de Nathalie d'Orgeix chez Lavauzelle

-------------------------------------------------------- 

 

 

Repost 0
19 janvier 2010 2 19 /01 /janvier /2010 16:47

 

 L'incurvation de l'encolure et le report de poids sur l'épaule exterieure c'est le "plat de résistance" du dressage des chevaux jeunes ou moins jeunes... La source de "musculation de l'arrière main et de la souplesse des épaules...

L'incurvation de l'encolure "oblige" le posterieur du même coté a s'engager 

 


 

 

Mais pourquoi ce ploiement de l'encolure pour incurver le cheval plutot que l'emploi de la jambe interieure demandé par l"enseignement officiel pour soi disant que le cheval vienne "s'enrouler" autour de cette jambe, action qui n'est pas autre chose qu'un "fantasme", qu'une simple "vue de l'esprit" comme nous le démontre JDO...(vidéo ci dessous)

 

 

 

 Cette demande de ploiement de l'encolure sur le cercle ou la ligne droite afin de permettre a la hanche interne de s'abaisser pour favoriser l'engagement du posterieur du même coté sous la masse est relativement facile a obtenir par le cavalier si ce ploiement est le résultat en amont d'une décontraction générale par le biais de la mobilisation de la mâchoire et de la cession de nuque qui vont le plus souvent de pair ...

Cest un exercice, pour le cheval, qui allie a la fois la musculation de l'arrière main et la mobilité de l'avant main dans la décontraction, tout en conservant la rectitude par la demande OBLIGATOIRE du "report de poids sur l'épaule extérieure" ...(un clic: O.75 Le report de poids sur l'épaule exterieure...)

Tout cela, bien sûr, quand le cheval a bien assimilé l'exercice...Que du bonus !
 
                        Un exercice a commencer a l'arrêt d'abord afin que le cheval acquiesce automatiquement a la demande puis au pas, sur de larges cercles, pour le lui apprendre et ensuite au trot en resserrant le cercle petit a petit ainsi que le degré d'incurvation de l'encolure...
 
Sans oublier, surtout, de ne JAMAIS TENDRE LA RËNE INTERIEURE ce qui, par l'opposition des épaules aux hanches, ferait désengager (déraper) le cheval dans son train arrière au lieu, si on procède par une rêne "fluide" SANS AUCUN APPUI DE LA PART DU CHEVAL d'abaisser la hanche du dedans et ainsi d'engager le posterieur sous la masse, cela en toute légèreté....
 
Depuis que l'on sait de façon formelle que l'épine dorsale du cheval, du garrot a la dernière lombaire, ne peut pas se plier, latéralement et longituditalement,(4 à 5 cms seulement, sur toute la longueur du rachis) le seul recours pour l'incurvation reste l'encolure qui, elle, se plie a volonté...
 
.Ce que nous propose cette encolure incurvée est des plus intéressant....
rien de moins que l'engagement des postérieurs et l'abaissement des hanches...ainsi que la souplesse de l'avant main et cela dans la plus parfaite décontraction pour le cheval et la plus grande légèreté de la part du cavalier(ière)

Pas besoin d'élever la tête du cheval..la garder dans son attitude normale même légèrement basse... et pas besoin d'actions de jambes sinon pour préserver l'impulsion
 
La main du cavalier du coté ou il veut ployer l'encolure va glisser sur la rêne et se poser a plat et en avant sur celle ci...
La main s'écarte LATERALEMENT, vers l'exterieur, entraînant par le bout du nez du cheval (en quelque sorte une large rêne d'ouverture qui ne tire pas) toute l'encolure...
 
L'incurvation est obtenue par un mouvement semi circulaire des deux mains ensembles (le couloir des rênes: un clic  O.26)-Le "couloir des rênes" par comparaison à la "rêne régulatrice" )
 
A la fin de l'incurvation le pouce de la main exterieure se resserre et maintiens la rêne, la main se fixe...par ce fait, le cheval voulant "de lui même" se désincurver, c'est lui qui va venir se "cogner" sur la main et tres vite comprendre qu'il lui faut rester dans cette attitude tant que le cavalier le décide ainsi...
Cette incurvation peut être de 30 a 40 °....pouvant aller jusqu' a 80° si on veut une incurvation prononcée et dans ce cas en se terminant par la main intérieure du "coté opposé"... (on traverse alors l'axe médian du garrot)
 
La main exterieure descend pour laisser la rêne se détendre et devenir "fluide" dans la main du cavalier(ière)...
 
Ce qui est capital c'est la détente de la rêne interieure car si celle ci demeure "tendue" le cheval prendra appui latéralement sur elle, se contractera et LES HANCHES CHASSERONT...

 

La rêne extérieure se déplace de la même façon, écartée de la rêne intérieure et reste FLUIDE, aucune tension, un simple contact égal des deux rênes avec les commissures des lèvres du cheval

Un préalable super important pour obtenir l'incurvation dans la décontaction:

Ne jamais tirer vers soi la rêne intérieure et ne jamais la tendre...
 
Jamais de tension avec cette rêne car alors nous nous trouverions avec une opposition des épaules aux hanches qui empêcherait, en plus de la contraction musculaire que cela engendre, l'engagement naturel du postérieurs interne pouvant aller jusqu'au dérapage du train arrière au lieu de son engagement....Pardon de le répéter mais c'est tellement important !

             ---------------------------------------------------------
Ci dessous...la volte devant l'obstacle avec la demande d'incurvation de l'encolure c'est parfait...
Le plus que parfait aurait été d'ajouter le report de poids sur l'épaule exterieure afin de maintenir le cheval droit sur le cercle...et d'avoir un peu moins de main interieure...(un clic) :
 
                                     


-------------------------------------------

 
"La tête et l'ncolure sont a la fois le gouvernail de l'animal et la boussole du cavalier...Aucun équilibre, aucune légèreté si la tête et l'encolure ne sont aisées et liantes...aucune domination n'est permise au cavalier tant qu'elles restent contractées et rebelles...dès qu'elles sont flexibles et maniables, il dispose du cheval a son gré"....F.Baucher
 
-------------------------------------
 
chiens Caro 
 
cI DESSUS  Magnifique incurvation réussie !!! (Photo C.Cougul)
----------------------------------
 
 
                      
-----------------------------------------------------------
Clip0010 bis
 
J.d'Orgeix (Photo H.Daffos)
 
------------------------------------------
 
(1) Pour aller plus loin au sujet de l'incurvation: l'article 55 du site (Muscler et assouplir son cheval sans y penser):
 
 
   
                                                            

---------------------------------------------------------------------------------                  

Retour sur le site: http://www.equi-midi.fr/

 ------------------------------------------------------------------------

 

La série des DVD (J.d'Orgeix) : http://www.jumpingvideo.com

 Nathalie d'Orgeix: ses stages (e.mail : orgeix@infonie.fr                  

-------
A lire: "Dresser c'est simple" de J.d'Orgeix  (Belin)

"Les MAINS et autres non-dits de l'équitation" de J.d'Orgeix (Belin)

"Angles et rythmes" chez Robert Laffont

"Chevalier d'aventures" chez Belmond 

 "Ils ont dit..." de Nathalie d'Orgeix chez Lavauzelle

-------------------------------------------------------- 

 



 
                      
Repost 0

Présentation Du Blog

  • : www.equi-midi.fr
  • www.equi-midi.fr
  • : Réflexions sur 49 années passées sur ou a coté des chevaux....Un programme de travail en deux parties (11 chapitres) élaboré pour l'éducation du poulain "pour un dressage en vue de l'obstacle" (d'inspiration d'Orgeix)...Des articles spécifiques pour un meilleur emploi du cheval... 95% des videos (soffad) me sont personnelles..5% a www.jumpingvideo.com
  • Contact