Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 décembre 2012 3 05 /12 /décembre /2012 00:47

Beaucoup de photos (collection H.Daffos)...quelques vidéos (la vie au ranch filmé par H.Daffos)...pour les vidéos il y a une flèche cliquez dessus pour la lancer...Article revu, corrigé et complété ...

-------------------contre jour dropXXX

      ci contre: Henri et Drop...

Bienvenue à MAURESSAC...petit village situé a 70 kms de Toulouse, pres d'Auterive ...Le "ranch", un établissement un peu a l'écart, au milieu de bois, de ruisseaux , de prairies sans clotures et d'un cours d'eau sinueux "la Mouillonne""...le rêve !

(ci dessous Sylvie  et Maliso..chuchotements privés)

 

SYLVIE-maliso

------------------------------------------------------

 

henripecs.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

        Mais c'était années 60 et début 70 ...On se réunissait (une vingtaine) tous les WE au "ranch" et on vivait tous ensembles durant 3 jours...

      Les extérieurs étaient fabuleux, infinis ! 

 (Henri sur Paquerette..ci contre)                   

Pour exemple, tu rentrais dans le lit d'un ruisseau (40 cms d'eau) entre deux rives escarpées et tu en ressortais 2kms plus loin...

 Ou tu gravissais des pentes aux super pourcentages accrochés aux queues des chevaux...

 Ou tu descendais un sentier, pas plus de 2m de large, a flans de coteaux, pendant 10 a 15' avec d'un coté le flan escarpé et de l'autre le vide sur plus de 20 à 30m...

Mauressac Images séparées 007 0001  

 C'était aussi, apres un bon repas dans la grande salle , pres du feu de cheminée et terminé vers 23h/minuit, l'idée subite de quelqu'un qui disait: et maintenant, en selle

...et nous voilà parti, dans la nuit pour 1 à 2h de cheval rênes longues (tu peux pas savoir ce que les chevaux sont attentifs en pleine nuit....) 

      Ci contre J.Salut international de Rugby...accessoirement "cavalier"

  Et les cavaliers (inconnus) du Dimanche qui venaient des CE environnants pour faire "une heure de cheval" et qui, en arrivant au ranch et voyant cette bande de "cowboys", faisaient d'entrée de jeu ressortir devant nous leur "second degrés" de l'époque (galop 7 actuels)

... nous qui n'avions jamais mis les pieds dans un centre quelconque et totalement ignorant de tout effet de rênes ou de règles officielles...(mais par contre pour ce qui était de la tenue en selle !!!!)

PERRIN-jpegXXX.jpg

Ces mêmes cavaliers que nous amenions sur des sentiers connus de nous seuls et de nos chevaux, au triple galop sur des endroits ou les branches basses des arbres nous obligeaient a nous mettre totalement allongés sur le coté du cheval pour ne pas se faire "décapiter"...de véritables "indiens"sur le sentier de la guerre... 

(ci contre) Jacques et Bubu l'aristocrate...

      Les regards de ces cavaliers "huppés" étaient, a leur départ du ranch, totalement différent du regard, envers nous, qu'ils avaient en arrivant...Je crois qu'il y avait un certain respect...

      Je te le dis...mes meilleurs moments de 50 ans d'équitation....

------------------------------------------------------------   

BETTY.jpg

 

 Betty, l'égérie de la bande...ci contre

Le décor ?...une vingtaine de chevaux en boxes, des paddocks nombreux, un chien, un canard...et des "cow boys"

... tout au moins qui se voyaient comme tels !  Quelques "confirmés " (très peu nombreux) pour ce qui était des règles élémentaires a savoir pour diriger un cheval...et pas mal d'approximations sur ce sujet pour le reste de la bande...

mais un respect profond de tous a l'égard de ce merveilleux animal...quand ça ne serait que pour la façon dont ils réussissaient (les chevaux) a nous sortir de quelques situations que nous etions  loin d'avoir prévues !

  

 Des repas autour de la cheminée l'hiver...

l'été au milieu des chevaux en liberté...

des discussions sans fin jusqu'a des heures avancées et souvent, a cheval, des sorties de nuit tous ensemble a la simple lueur de torches...

            (ci dessus..Le film sur le "ranch" période 68/75) 

 De temps en temps un ancien cavalier du "Cadre Noir" (G.Lavail.) venu en voisin et essayant de transformer le "feeling" de chacun en réflexions équestres raisonnées...

 C-est-beau-la-jeunesse----_0001.jpgDes randonnées de plusieurs jours sans assistance et sans rencontrer âmes qui vive, a la boussole et au machete (quelque fois plusieurs heures pour faire quelques centaines de mêtres) dans la "jungle" ariégoise tout proche... 

 Michel : énigmatique...et playboy (ci contre)

 Un a pic de plusieurs dizaines de metres  serpentant au flan d'une colline escarpée avec pour tracé un chemin d'a peine 2 m de large...

D'en bas, il fallait vraiment lever la tête pour voir le sommet du sentier...d'un coté la paroi de la colline de l'autre le vide...les chevaux se suivant dans un pas précautionneux

 MIMI1.jpg 

 

Une autre piste suffisamment escarpée pour qu'on soit obligé de descendre de cheval afin de la gravir et ou on s'accrochait a la queue des chevaux qui nous trainaient ainsi jusqu'au sommet de la pente...

 

Mais aussi les déplacements au petit matin chez Mr Garcia entraineur a l'hippodrome de la Cépière pour sortir les PS de son écurie et effectuer des canters...

faut dire que suite a notre inexpérience de la chose il nous arrivait quelque fois de se tromper de piste et de créer quelques pertubations sérieuses parmis les apprentis jokeys furieux de nos maladresses...pardi, des PS déboulant au grand galot sur la piste réservée aux trotteurs !!! 

  Mireille la ténébreuse (ci dessus)

 

JOKER-jpegXXX.jpg

 ci dessus Henri et Joker, le cheval  (furieux...et imprévisible) du patron que tout le monde ne montait pas...Pas besoin de se demander pourquoi en m'y voyant dessus ?...

 

SYLVIE-fortus 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(ci dessus Sylvie..un premier amour... et Fortus(TF)

     

SIMONE-cheval.jpg 

(ci contre): Simone mon intrépide soeur..

 


      Des cotés  pleins de bonheur et de convivialité...je ne crois pas me tromper en disant que jamais aucun de ces "cow boys" là, même s'ils ont  arrêtés de monter, ou s'être dirigés vers les arcanes équestres plus officielles, jamais aucun n'ont oubliés les moments passés durant cette époque merveilleuse !

 

 

 

 

      Ce sont aussi une dizaine de cavaliers venus respirer l'air de la liberté a cheval, amenés par nos soins au travers des bois et dérangeant malencontreusement un essaim d'abeilles...ce fut une fuite éperdue au triple galop mais néanmoins organisée de notre part, poursuivis par les "bestioles" très remontées contre nous...

DROP--ranch-.jpg 

 rené..henri Mauressac 73Henri et René (1973)

 

Drop--TF-.jpg . Bernard-A-jpg

                       

 ------------------------------------------------------------------------

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  L'essence même d'une randonnée est d'être une croisière d'agrément que l'on effectue avec ce merveilleux compagnon qu'est le cheval, au sein d'une équipe de joyeux camarades débarrassés pour un temps des atteintes d'une certaine façon de vivre de plus en plus astreignante !

 Nos ancètres n'ont pas domestiqués le cheval pour lui enseigner le "piaffer" ou pour lui faire sauter des barres multicolores...

Mauressac-71.jpg

ils l'ont fait pour aller plus loin et plus vite et recommencer le lendemain et les jours suivants et ce sans aucun dommage pour le cheval, d'ou une qualification "d'homme de cheval" a mes yeux nettement plus noble et complète que celle de cavalier(ière)...

La randonnée est pour celui qui se dit cavalier l'épreuve de vérité ! 

 sylvie mauressac

Sylvie et Paquerette

Le randonneur, c'est la répresentation de tout le détail du cheval, sa conformation, son hygiene, son équilibre, son entrainement raisonné et réfléchi...en un mot, la connaissance aussi complète que possible de cet animal et son comportement dans le plus grand nombre de cas envisageable...

  

       De cela découle obligatoirement le sens du "tourisme équestre"...Sa monture étant la première servie, le cavalier peut en toute liberté d'esprit "regarder loin et respirer large"...

La nature s'offre a lui dans son infinie beauté, la faune et la flore dans son infinie variété...

On doit y trouver aussi la notion d'orientation, de secourisme, de topographie ect...

Dans le randonneur il y a le cavalier avec un minimum de la pratique du dressage et de l'obstacle, sachant soigner son cheval et ayant assez d'endurance pour rester en selle des heures durant

 

 

 

RandoAriège (1)

Henri et Bernard ...    

      Pas exceptionnellement frais nos trois randonneurs (Michel..Bernard et Henri) pendant leur périple a cheval de plusieurs jours a l'époque (1976) de ce que l'on nomme aujourd'hui la "canicule du siècle)...(ci dessous)

 randonnee.jpg

Mais que de bons souvenirs...cette semaine a vivre 24h sur 24 avec nos chevaux en pleine nature...Trois bons amis, trois chevaux qui s'entendaient comme larrons en foire...

   

Quelques anecdotes sur cette fameuse randonnée caniculaire" été 76"...Merci Bernard de la narration de ces souvenirs dont quelques uns se sont éloignés de ma mémoire !


préparatifs (1)

Les préparatifs de départ....  

     

 

Moulin de Campagne sur Arize.

Les chevaux bien installés sur cette petite plage en aval du moulin à eau de Campagne, sur le sable abrités sous les arbres, libres…comme nous d’ailleurs qui nous installons dans ce petit cabanon juste en amont du moulin insouciants.

 Au petit matin, branle bas de combat... oh surprise ! Il ne reste que DROP !!! Bien oui , Sultan et Yankee on traversé la rivière et trouvé une herbe verte et accueillante en face, confortablement installés sur la pelouse d’une maison, sans oublier de laisser les empreintes de leurs sabots au passage…Un ariégeois souriant, et certainement connaissant les chevaux, nous les ramène au moulin

libres (1)

les échappés Yankee et Sultan (ci contre)    

Cap del Pouech (Maz d’Azil)

Une mauvaise lecture des cartes d’état major, nous voilà égarés sur un terrain hostile : Le Plantorel.

Une montée raide entre herbe glissante et rocailles et rochers de granit. Nous montons, montons encore ....nous devons descendre  de nos chevaux, trop dur, trop dangereux, la nuit commence à tomber ...nous croyant arrivés nous voilà près du vide, nous devinons tout en bas l’entrée de le grotte du Mas d’Azil...et la circulation sur la route en contrebas…Tout faux!

Nous redescendons tenant nos chevaux confiants aguerris au « tout terrain » pour enfin une arrivée au Cap del Pouech

 Pim0012

Une clairière accueillante arborée, nous devinons une maison éclairée, présence rassurante, mais presque inquiétante dans cette nuit d’été qui s’installe... des bruits, des cris confus de femme, puis un jeune garçon approche vers nous, vers nos chevaux, le lien se crée, puis un homme mur ( sans doute le père) vient aussi vers nous, nous discutons: 

Notre visite inattendue en ce lieu et à cette heure, ce gamin heureux de voir les chevaux… c’est irréel. Le fait est que ce monsieur propose de nous garder les chevaux avec ce gamin et d’aller diner dans un petit restaurant du Mas d’Azil.

Une heure avant nous étions perdus, sautant de rocher en rocher avec nos chevaux au dessus de la grotte, et nous voilà attablés dans ce petit restaurant du village du Mas d’Azil à même pas un kilomètre du Cap del Pouech. 

Retour auprès des chevaux, nous souhaitons à nos hôtes une bonne nuit ; pour nous et nos chevaux elle fut excellente après toutes ces péripéties ... après un petit déjeuner apporté par nos hôtes au petit matin, nous voilà repartis pour une nouvelle journée, direction Montfa.

Cette étape me laisse perplexe, ce jeune garçon souriant devant nos chevaux, ce vieux monsieur éduqué poli accueillant , ces cris de femme, certainement démente, ce lieu isolé à la fois accueillant et inquiétant . Qui était elle, qui étaient ils ? En tout cas de bonnes gens.  

A SUIVRE

 

 

      ------------------------------------

Mais c'est vrai que perso l'envie de goûter a la discipline de l'obstacle me démangeais vraiment et me taraudait de plus en plus... j'en faisais part autour de moi....je ne pensais qu'a ça..je lisais tout ce qui me tombait dans les mains sur le sujet...sans pratiquement rien y comprendre ! 

 affichegrazac

 (ci dessous) de gauche a droite: Mireille..Yvonne..Henri..Menotte..Jacques..J.Rous..Michel..Pierre... Adoré par les femmes et jalousé par les hommes...quel pied...c'était le bon temps  (Dessin de J.Roux) 

-------------------------------

Il suffit d'observer attentivement cette photo pour comprendre que l'obstacle n'était pas notre tasse de thé...

Nous avions fabriqué ce "spa" et regardez comment était soutenues les barres....en fait c'était un fixe...et la cerise sur le gateau, le couple cheval (Sultan TF) cavalier (votre serviteur) n'ayant a cette époque "jamais" franchi un obstacle de CSO....

 Sultan-Mauressac-75.jpg

     ... mais j'ai réussi à contaminer tout mon monde (une bonne dizaine), au bout de 5/6 années passées au "ranch", et a prendre des leçons d'équitation "officielle" au centre équestre le plus proche (50 kms quand même...Grenade 31) ...

Ce club nous ayant ouvert, rien que pour nous, le lundi soir ses portes et cela sous l'autorité d'un ancien écuyer du Cadre Noir, instructeur officiel du centre, qui  avait pris en toute amitié ces "énergumènes" totalement étrangers a son univers....

Nous mangions et buvions apres le cours tous ensemble, ...formidable ambiance conviviale !

 

      Au bout de 3 mois, je faisais mon premier CSO au club de Grenade (31) (en compagnie de ma fille et de Michel, eux aussi pris par le virus) ...

CSO que j'ai gagné ...OK, je l'avoue, j'avais tiré au sort le meilleur cheval d'obstacle du club et il fut pour 99% l'artisan de cette minute de "gloire")...

J'ai gardé et j'ai toujours l'article sur le journal régional...

Et c'est parti de là...

 

 

      ... quand, toujours familier du ranch, mais aussi quelque fois élève au club formateur de Vigoulet pour en savoir plus sur la technique équestre et après avoir acheté une jument expérimentée ("Exquise" la bien nommée)..

Ici a Grazac, invité par Gérard Lavail. pour participer a un CSO organisé chez lui, avec une centaine de cavaliers "fédéraux" de la région, toutes catégories confondues, et ou se montrèrent dans l'épreuve de la Coupe (ci dessus) les "cowboys" du ranch troquant leurs jeans pour l'habit de lumière des concours afin de titiller les "purs" des centres équestres sur les barres...

Tu te souviens Michel ?

...Merci Gérard, ou que tu sois, pour l'invitation de cette journée inoubliable qui me permit de goûter au bonheur infini, parce que tout nouveau, de gagner l'épreuve phare du concours, le parcours à l'Américaine, dont ma jument s'attribua la plus grande part du succés ! 

 

-----------------------------------------------------------------------

Le bonjour amical a tous ceux et celles qui ont vécus ces moments exceptionnels et qu'ils ne se gênent pas pour ajouter a la suite de cet article les commentaires et anectodes dont ils se rappellent...je les embrasse...cet article est le vôtre !

      ---------------------------------------

Revenir au SOMMAIRE 46)- SOMMAIRE "général" du BLOG..

 

37 personnes aiment ça....

--------------------------------------------------------------------------

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Daffos (soffad) - dans Un monde équestre ....
commenter cet article

commentaires

daffos 22/05/2015 11:47

Je ne lis pas l'Anglais...

Monaco grand prix live 22/05/2015 09:02

I'm presently utterly targeted on princedom - the race that everyone forestall to and one I significantly love. it is the largest challenge of the year for a driver and, once you dig right, that feeling is difficult to beat.

High Quality Diamond Jewellery in uae 09/03/2015 07:08

Forms web site could possibly just often achieve the exact extraordinary area combined with We have been details more information details within collaboration along with classiness. At the moment We have been drastically details to determine whenever typically in-turn.

Easter Home Décor 02/03/2015 10:28

The article offers several heavy-duty facts. That being said, it is even now obvious to see, fascinating and sensible. It requires a very good article writer along with wonderful instincts to publish content such as this. Thank you regarding discussing this kind of.

come aprire la ditta individuale 02/03/2015 08:37

Se si sarà in grado di non costruire uno, siete responsabili di indurre, lasciare e andare da qualche parte dove uno in ciascuna delle due cose accadrà. Se ogni azienda ha adottato la legge di due piedi, tutto sommato probabilità le conferenze non avrebbero nessuno presentarsi, e un sacco di altri sarebbe partire in zero.5, a seguito della riunione degenera in discussione trivia.

Présentation Du Blog

  • : www.equi-midi.fr
  • www.equi-midi.fr
  • : Réflexions sur 49 années passées sur ou a coté des chevaux....Un programme de travail en deux parties (11 chapitres) élaboré pour l'éducation du poulain "pour un dressage en vue de l'obstacle" (d'inspiration d'Orgeix)...Des articles spécifiques pour un meilleur emploi du cheval... 95% des videos (soffad) me sont personnelles..5% a www.jumpingvideo.com
  • Contact