Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 janvier 2010 5 15 /01 /janvier /2010 23:22

 

Attention...Ne pas confondre la "cession de nuque" et le "placé" du cheval...

 

La "cession" est demandée par le cavalier(ière)...bien faite, elle permet de décontracter la ligne du dessus et quelques "contractures" en cours de travail et a obtenir la mobilité de la mâchoire...

Le "placé" ce serait plutôt le cheval qui se l'offre.. il permet l'abaissement des hanches et donc l'engagement des posterieurs !

La "cession" est une demande (un "réflexe" réclamé) sur l'instant...le "placé" une attitude définitive qui peut alors se définir par le cheval "en main" !

 -----------------------   

      Si vous "placez" votre cheval a l'aide de vos mains ...si vous le contraignez a vous donner ce "placé" sans l'avoir préparé a cela, c'est à dire sans l'avoir travaillé dans son engagement de l'arrière main vous travaillez contre nature et mettez votre cheval en danger !

C'est pourquoi j'ai différencié dans mon exposé le "placé" de la "cession" qui, elle, peut être demandée sans travail préalable de l'arrière main et qui n'est qu'un moyen de "décontraction" à l'instant "T"......

Dans les deux cas la mobilisation de la machoire (bouche bavarde) orchestrée par la mobilité des doigts du cavalier peut et même doit jouer son rôle "décontractant" 

--------------------------------------------------

La cession de nuque...  

 Nous commençons par l'apprentissage de la "cession de nuque" A L'ARRET après avoir positionné le cheval la nuque le point le plus haut... et en la lui demandant par une "tension" de rênes avec la bouche du cheval, sur des mains fixes, mais en mobilisant les doigts par une légère vibration.. 

Ce n'est que quand le cheval géné par cette tension cède dans sa nuque (c'est comme un OUI de la tête...c'est l'atlas et l'axis qui joue le rôle de décontraction.... ou un acquiecement de toute l'encolure selon les cas) que nous relacherons instantanément et récompenserons...

Nous recommencerons par des répétitions (8/10 fois en suivant) et plusieurs fois pendant la séance de travail 

("il faut que cela devienne un geste réflexe"...)

Et surtout RELACHER dans le quart de seconde qui suit la cession, dès que le cheval cède...c'est important..


Nous nous devons de commencer tout exercice de cette manière en n'oubliant pas d'entretenir la mobilité de la machoire du cheval par la mobilité des doigts du cavalier(ière).(vibrations) mais sans contraindre le cheval a garder cette attitude .

 

Un exemple d'utilisation de la cession de nuque pour un cas précis de résistance (contraction) de la part du cheval (à 0'25" et 0'55")...

Nathalie d'Orgeix sur cette vidéo explique l'incurvation mais elle rencontre une résistance qui bloque son action...elle cesse la demande et procède, en descendant la main et en la fixant sur un contact avec a bouche du cheval, a une demande de "cession" de nuque...La cession obtenue et la décontraction résolue elle recommence sa demande d'incurvation et l'obtiens sans problème ! 

  

---------------------------------------------------------------------

 

 

(Ci dessus) la demande de la mobilité de la machoire par les vibrations des doigts..la jument mache le mors, elle cède dans sa nuque et décontracte l'ensemble de son encolure donc de sa ligne du dessus...

 

  La "cession" n'est qu'un moyen pour obtenir la décontraction du cheval dans l'instant (T) ou on sent par l'assiette ou par les mains une "contraction" passagère du cheval...

Admet que tu es contracté dans ta machoire et tes épaules pendant un certain temps et pour te "décontracter" tu te laisses aller en exalant un "soupir" de soulagement en dénouant ta machoire et en relachant tes épaules....C'est ça la cession de nuque du cheval...

Mais une fois obtenue, tu peux ouvrir tes doigts et vaquer a tes exercices sans trop t'occuper (pour le moment) du "placé" si tu n'as pas encore un dressage suffisant qui  permet au cheval de rester dans cette attitude chanfrein vertical...

 

 

En principe une cession bien acceptée par le cheval va de pair avec la mobilité de la machoire... 

c'est cette mobilité qu'on doit conserver en jouant avec ses doigts (et non pas avec ses mains sauf si on procède a de discrètes flexions latérales, elles ausi a vertus "décontractives") car une bouche mobile, "bavarde," est le gage d'une décontraction générale du cheval (serrez les dents, il vous sera difficile d'être décontracté) et surtout le gage d'un "non appui" du cheval sur la main  

Attention, dans le premier temps de l'apprentissage de la cession ce n'est pas l'encolure qui se baisse mais la nuque qui cède (comme quand on dit "OUI" de la tête sans avancer les épaules)

Plus tard, quand le cheval est routiné a cette demande, la décontraction est plus totale de sa part et peut se traduire par un relachement maximum de toute l'encolure et une mobilité constante de la mâchoire...

 

Ci dessus une cession de nuque demandée dans le cadre de l'exercice de départ au galop en prise d'équilibre (Kenora SF..2009)

 

TOUJOURS mobiliser la machoire par les vibrations continuelles et imperceptibles des doigts...c'est la meilleure des façons de contrôler si la cession est "JUSTE" car elle peut être FAUSSE par le fait du cavalier(ière) qui ne cède pas EN MÊME TEMPS que le cheval cède...Ce serait alors une défense du cheval qui passerait derrière la main !

 Au pas et au trot le cheval lève souvent la tête au début de son éducation.....Il ouvre l'angle tête/encolure....il est alors recommandé soit d'écarter les deux mains en les élevant un peu et de les FIXER en prenant un contact tres léger (pas d'appui)

soit de FIXER la main intérieure, sur le genoux s'il le faut, et d'ECARTER doucement la main extérieure en ne cessant pas de jouer sur la rêne avec ses doigts pour mobiliser la machoire !


A vous de trouver l'angle propice pour la cession de la nuque que le cheval vous donnera un moment ou un autre...et alors de NE PLUS BOUGER LES MAINS !
Ne pas oublier les jambes agissant PAR INTERMITTANCE mais seulement si l'impulsion fait défaut....
Jamais de jambes en contact permanent...
 
Toutes ses actions d'une main extrêmement LEGERE, sans JAMAIS tirer vers soi..mais toujours par élévation vers le haut et vers les épaules et les paumes tournées vers le haut...

-----------------------------------------------

Les débuts du "placé"

 

La cession dont la mobilité de la machoire fait partie, n'est pas le placé qui lui est la résultante de cette "cession" et que le cheval acceptera de plus en plus longtemps au fur et a mesure de la progression de son engagement par le dressage...inutile et même nuisible,au début de l'éducation du poulain, a chercher a prolonger la cession obtenue....

 

Les débuts du "placé"...Avec un 4 ans sur lequel on a commencé les exercices musculaires et d'assouplissement visant a l'engagement des posterieurs ainsi que le relèvement progressif de la base de l'encolure et qui accepte la cession de nuque sur un simple serrement de doigts on peut accepter de "garder" le poulain en "cession" sur 2/3 foulées de pas et de trot,  (de plus en plus longtemps)  ...

 

 

C'est le commencement du "placé" qui va de pair avec la progression de la musculation de l'arrière main et la faculté pour le cheval de "commencer" a se tenir "seul"... 

On ne doit pas, dans ce travail, accepter un "APPUI" de la part du poulain...les rênes doivent rester fluides..ne jamais être tendues... !

  Quand nous avons le "placé" nous avons le cheval "en main" et donc la parfaite disponibilité de la locomotion dans la plus grande légèreté..

 

 

En conclusion : Si vous "placez" votre cheval a l'aide de vos mains ...si vous le contraignez a vous donner ce "placé" sans l'avoir préparé a cela, c'est dire sans l'avoir travaillé dans son engagement de l'arrière main vous travaillez contre nature et mettez votre cheval en danger !

C'est pourquoi j'ai différencié dans mon exposé le "placé" de la "cession" qui, elle, peut être demandée sans travail préalable de l'arrière main et qui n'est qu'un moyen de "décontraction" à l'instant "T"......

 

 

Ci dessus: apprentissage du "placé" au galop ...Ce travail intervient aprés l'acceptation par le poulain des demandes de cessions de nuque effectuées a l'arrêt puis au trot et enfin au galop par un simple serrement de doigts (le geste réflexe) 
C'est alors qu'intervient la demande du "placé" c'est a dire, pour le cavalier, de demander et de garder de plus en plus longtemps cette inclinaison de plus en plus verticale du chanfrein...
C'est un travail allant de pair avec les exercices de musculation d'arrière main pour abaissement des hanches et engagement des posterieurs...
 
 
(ci dessus)...Un travail "made in Orgeix"... 
Le poulain donne la cession de nuque..on obtient la mobilité de la machoire...Il est travaillé très progressivement dans son arrière main pour son engagement et l'abaissement de ses hanches... 
Nous ajoutons ici et en parallèle le travail en élévation d'encolure sur des rênes "fluides" et mains ouvertes avec une approche du "placé" sur quelques foulées seulement....
 
Au fur et a mesure de son engagement il se tiendra de plus en plus SEUL sans l'aide de la main et se sera alors le "placé" définitif, celui qui conduit au cheval "en main" équilibré et léger... 
--------------------------------------------
 
 

"La cession", c'est le cavalier qui la demande par simples serrements des doigts pour détruire une contraction dans l'instant ou décontracter la ligne du dessus pour entamer un exercice ...

"Le placé" c'est le cheval qui peut (sans défense) prendre cette attitude et de plus en plus longtemps quand il est pret par le dressage a se mouvoir en équilibre en toute circonstance la nuque le point le plus haut et les hanches abaissées sans l'aide de la main !

Le cheval n'a pas besoin d'être "engagé" pour donner une "cession...Par contre il faut qu'il soit "engagé" (et donc musclé) pour accepter un "placé" définitif  !

 

Mains-basses-encapuchonnement.jpg

          ci dessus: placé défectueux..mains basses.. rênes tendues =encapuchonnement

 

Nuque-le-point-le-plus-haut-legerete.jpg 

Ci-dessus: Nuque point le plus haut...rênes fluides =.légèreté  ("Angles et rythmes" chez robert laffont)

 

--------------------------------------------------

REFLEXIONS

J'ai toujours peur de l'amalgame que l'on a tendance a faire en citant la "cession de la nuque" et le "placé du cheval" s'agissant de deux gestuelles du cheval ayant le même résultat (décontraction) dans leur acceptation par un chanfrein pratiquement a la verticale et la nuque le point le plus haut


Mais la "cession" étant demandée PAR LE CAVALIER pour obtenir la décontraction de la nuque et donc du dos du cheval mais de façon temporaire et a la suite d'une contraction "passagère"...le poulain (ou le cheval) n'ayant pas encore le dressage suffisant pour accepter cette attitude de façon définitive ...

Le "placé" étant LE FAIT DU CHEVAL qui par un dressage "abouti" (abaissement des hanches et engagement des posterieurs, relèvement de la base de l'encolure) propose au cavalier(ière) cette "mise en main permanente" lui assurant le complet équilibre et la plus parfaite légèreté
...le cheval alors se tenant "seul", sur la main et se propulsant vers l'avant et vers le haut

-----------------------------------------------------

Une étude de Ph.Karl sur le sujet: http://www.philippe-karl.com/modules/news/article.php?storyid=15&location_id=354&topicid=3   

--------------------------------------------------------------------------

 

                                                                          (ci dessous .H.Daffos sur ISIS sf 9 ans)

 

isisxxxxx

                   
------------------------------------------------------------------------------------------

 "La cession", c'est le cavalier qui la provoque

"Le placé" c'est le cheval qui se l'offre ! HD

----------------------------------------------

 

 

Tout ce qui précède est une façon de faire expérimentée et réfléchie...elle ne condamne aucune autre méthode sérieuse...elle offre un choix délibéré et propose quelques réflexions que nous pensons utiles sans obligation de les partager !

 

 

 

                       --------------------------------------------------

Retour a l'acceuil:  http://www.equi-midi.fr/

       ---------------------------------------------------

 

La série des DVD (J.d'Orgeix) : http://www.jumpingvideo.com

 Nathalie d'Orgeix: ses stages (e.mail : orgeix@infonie.fr

 Les cahiers de dressage de Nathalie: cliquez ici  23)-Les stages de Nathalie d'Orgeix (1)..ses cahiers de dressage  

----------------------------------------------------
A lire: "Dresser c'est simple" de J.d'Orgeix  (Belin)

"Les MAINS et autres non-dits de l'équitation" de J.d'Orgeix (Belin)

"Angles et rythmes" chez Robert Laffont

"Chevalier d'aventures" chez Belmond 

 "Ils ont dit..." de Nathalie d'Orgeix chez Lavauzelle

-------------------------------------------------------- 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation Du Blog

  • : www.equi-midi.fr
  • www.equi-midi.fr
  • : Réflexions sur 49 années passées sur ou a coté des chevaux....Un programme de travail en deux parties (11 chapitres) élaboré pour l'éducation du poulain "pour un dressage en vue de l'obstacle" (d'inspiration d'Orgeix)...Des articles spécifiques pour un meilleur emploi du cheval... 95% des videos (soffad) me sont personnelles..5% a www.jumpingvideo.com
  • Contact