Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 janvier 2010 2 19 /01 /janvier /2010 16:47

 

 L'incurvation de l'encolure et le report de poids sur l'épaule exterieure c'est le "plat de résistance" du dressage des chevaux jeunes ou moins jeunes... La source de "musculation de l'arrière main et de la souplesse des épaules...

L'incurvation de l'encolure "oblige" le posterieur du même coté a s'engager 

 


 

 

Mais pourquoi ce ploiement de l'encolure pour incurver le cheval plutot que l'emploi de la jambe interieure demandé par l"enseignement officiel pour soi disant que le cheval vienne "s'enrouler" autour de cette jambe, action qui n'est pas autre chose qu'un "fantasme", qu'une simple "vue de l'esprit" comme nous le démontre JDO...(vidéo ci dessous)

 

 

 

 Cette demande de ploiement de l'encolure sur le cercle ou la ligne droite afin de permettre a la hanche interne de s'abaisser pour favoriser l'engagement du posterieur du même coté sous la masse est relativement facile a obtenir par le cavalier si ce ploiement est le résultat en amont d'une décontraction générale par le biais de la mobilisation de la mâchoire et de la cession de nuque qui vont le plus souvent de pair ...

Cest un exercice, pour le cheval, qui allie a la fois la musculation de l'arrière main et la mobilité de l'avant main dans la décontraction, tout en conservant la rectitude par la demande OBLIGATOIRE du "report de poids sur l'épaule extérieure" ...(un clic: O.75 Le report de poids sur l'épaule exterieure...)

Tout cela, bien sûr, quand le cheval a bien assimilé l'exercice...Que du bonus !
 
                        Un exercice a commencer a l'arrêt d'abord afin que le cheval acquiesce automatiquement a la demande puis au pas, sur de larges cercles, pour le lui apprendre et ensuite au trot en resserrant le cercle petit a petit ainsi que le degré d'incurvation de l'encolure...
 
Sans oublier, surtout, de ne JAMAIS TENDRE LA RËNE INTERIEURE ce qui, par l'opposition des épaules aux hanches, ferait désengager (déraper) le cheval dans son train arrière au lieu, si on procède par une rêne "fluide" SANS AUCUN APPUI DE LA PART DU CHEVAL d'abaisser la hanche du dedans et ainsi d'engager le posterieur sous la masse, cela en toute légèreté....
 
Depuis que l'on sait de façon formelle que l'épine dorsale du cheval, du garrot a la dernière lombaire, ne peut pas se plier, latéralement et longituditalement,(4 à 5 cms seulement, sur toute la longueur du rachis) le seul recours pour l'incurvation reste l'encolure qui, elle, se plie a volonté...
 
.Ce que nous propose cette encolure incurvée est des plus intéressant....
rien de moins que l'engagement des postérieurs et l'abaissement des hanches...ainsi que la souplesse de l'avant main et cela dans la plus parfaite décontraction pour le cheval et la plus grande légèreté de la part du cavalier(ière)

Pas besoin d'élever la tête du cheval..la garder dans son attitude normale même légèrement basse... et pas besoin d'actions de jambes sinon pour préserver l'impulsion
 
La main du cavalier du coté ou il veut ployer l'encolure va glisser sur la rêne et se poser a plat et en avant sur celle ci...
La main s'écarte LATERALEMENT, vers l'exterieur, entraînant par le bout du nez du cheval (en quelque sorte une large rêne d'ouverture qui ne tire pas) toute l'encolure...
 
L'incurvation est obtenue par un mouvement semi circulaire des deux mains ensembles (le couloir des rênes: un clic  O.26)-Le "couloir des rênes" par comparaison à la "rêne régulatrice" )
 
A la fin de l'incurvation le pouce de la main exterieure se resserre et maintiens la rêne, la main se fixe...par ce fait, le cheval voulant "de lui même" se désincurver, c'est lui qui va venir se "cogner" sur la main et tres vite comprendre qu'il lui faut rester dans cette attitude tant que le cavalier le décide ainsi...
Cette incurvation peut être de 30 a 40 °....pouvant aller jusqu' a 80° si on veut une incurvation prononcée et dans ce cas en se terminant par la main intérieure du "coté opposé"... (on traverse alors l'axe médian du garrot)
 
La main exterieure descend pour laisser la rêne se détendre et devenir "fluide" dans la main du cavalier(ière)...
 
Ce qui est capital c'est la détente de la rêne interieure car si celle ci demeure "tendue" le cheval prendra appui latéralement sur elle, se contractera et LES HANCHES CHASSERONT...

 

La rêne extérieure se déplace de la même façon, écartée de la rêne intérieure et reste FLUIDE, aucune tension, un simple contact égal des deux rênes avec les commissures des lèvres du cheval

Un préalable super important pour obtenir l'incurvation dans la décontaction:

Ne jamais tirer vers soi la rêne intérieure et ne jamais la tendre...
 
Jamais de tension avec cette rêne car alors nous nous trouverions avec une opposition des épaules aux hanches qui empêcherait, en plus de la contraction musculaire que cela engendre, l'engagement naturel du postérieurs interne pouvant aller jusqu'au dérapage du train arrière au lieu de son engagement....Pardon de le répéter mais c'est tellement important !

             ---------------------------------------------------------
Ci dessous...la volte devant l'obstacle avec la demande d'incurvation de l'encolure c'est parfait...
Le plus que parfait aurait été d'ajouter le report de poids sur l'épaule exterieure afin de maintenir le cheval droit sur le cercle...et d'avoir un peu moins de main interieure...(un clic) :
 
                                     


-------------------------------------------

 
"La tête et l'ncolure sont a la fois le gouvernail de l'animal et la boussole du cavalier...Aucun équilibre, aucune légèreté si la tête et l'encolure ne sont aisées et liantes...aucune domination n'est permise au cavalier tant qu'elles restent contractées et rebelles...dès qu'elles sont flexibles et maniables, il dispose du cheval a son gré"....F.Baucher
 
-------------------------------------
 
chiens Caro 
 
cI DESSUS  Magnifique incurvation réussie !!! (Photo C.Cougul)
----------------------------------
 
 
                      
-----------------------------------------------------------
Clip0010 bis
 
J.d'Orgeix (Photo H.Daffos)
 
------------------------------------------
 
(1) Pour aller plus loin au sujet de l'incurvation: l'article 55 du site (Muscler et assouplir son cheval sans y penser):
 
 
   
                                                            

---------------------------------------------------------------------------------                  

Retour sur le site: http://www.equi-midi.fr/

 ------------------------------------------------------------------------

 

La série des DVD (J.d'Orgeix) : http://www.jumpingvideo.com

 Nathalie d'Orgeix: ses stages (e.mail : orgeix@infonie.fr                  

-------
A lire: "Dresser c'est simple" de J.d'Orgeix  (Belin)

"Les MAINS et autres non-dits de l'équitation" de J.d'Orgeix (Belin)

"Angles et rythmes" chez Robert Laffont

"Chevalier d'aventures" chez Belmond 

 "Ils ont dit..." de Nathalie d'Orgeix chez Lavauzelle

-------------------------------------------------------- 

 



 
                      

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Noémie 30/04/2011 12:11



Bonjour,


Tout d'abord, merci pour votre programme proposé. Il est clair et instructif et les vidéos aide.


J'ai un trotteur français de 5 ans. Il a été réformé pour ne pas avoir passé les qualifications.


Aujourd'hui, je rencontre des problèmes pour avoir de beau déart au galop. Il baisse la tête, et donne un ou deux coups de cul. Je lui demande clairement d'arrêté, il arrête, et reste au galop.
Ensuite, la difficulté c'est de trouvé un bon équilibre. De plus, il ne se pousse pas avec les postérieurs.


J'ai commencé à travailler l'incurvation, qui marche très bien à gauche mais pas à droite. je compte continué sur cette voie.


 


Auriez-vous des conseils à me donner ? Que dois-je voir en priorité ?



Dominique Durand 04/02/2010 09:40


J'en profite pour vous révéler une anecdote à laquelle j'ai pensé en relisant quelques échanges sur le forum.

Lors d'une finale Jeunes Chevaux à Fontainebleau, Alexis Gautier, auréolé de succès en Grand Prix, montait une jeune jument de 6 ans. Il sort de son parcours avec 3 barres. La jument sautait mal et
creuse, le garrot s'abaissant à chacun de ses sauts. Le mauvais résultat semblait donc justifié et, la plupart des spectateurs présents pensaient que, étant donné la valeur d'un cavalier habile
comme Alexis, cette jument s'avérait d'une qualité très médiocre.

Paqui était présent. Il avait à cette époque plus de 80 ans, détail qui a son importance pour la suite. A sa sortie de piste, Paqui a quelque peu sermoné Alexis et lui a demandé de lui laisser la
jument. Une fois sur la jument, Paqui l'a travaillée, tout d'abord assez basse en totale décontraction afin de refaire l'axe de transmission puis, peu a peu, il s'est employé à remonter la base
d'encolure et à ployer les hanches. Au bout de 10 minutes, sans sauter, il a rendu la jument à Alexis. Alexis a tout de suite réalisé que le cheval était totalement métamorphosé, cela tenait
véritablement du miracle. Alexis a sauté de nouveau quelques obstacles et la jument volait littéralement passant 20 cm au dessus dans un style époustouflant. En 10 minutes elle vait pris 100 000€.
Pour Alexis ce fut une révélation et il a pris ce jour là la dimension du personnage.


Dominique DURAND


Présentation Du Blog

  • : www.equi-midi.fr
  • www.equi-midi.fr
  • : Réflexions sur 49 années passées sur ou a coté des chevaux....Un programme de travail en deux parties (11 chapitres) élaboré pour l'éducation du poulain "pour un dressage en vue de l'obstacle" (d'inspiration d'Orgeix)...Des articles spécifiques pour un meilleur emploi du cheval... 95% des videos (soffad) me sont personnelles..5% a www.jumpingvideo.com
  • Contact