Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mai 2012 5 04 /05 /mai /2012 11:35

 

Les articles "rugby" ...(cliquez sur les liens) 

73)-Mon rugby (Réflexions très personnelles sur l'évolution du rugby professionnel)  

43)- Mon RUGBY (années 50) Stade Toulousain..Castres Olympique 

 72)-Mon rugby (1949/50) Bataillon de l'air 1/210 ALGER...

71)- Mon rugby (1946-49) Stade Toulousain "Juniors" ...

61)- Mon rugby (années 50) Le cinq de devant "La famille"...

62)-Mon rugby (années 50) Hommages à....  

 

--------------------------------------------------------------

Le 5 de devant (années 50):  La famille....

 ------------------------------------    

COhenri.jpg

 ci contre de gauche a droite  Daffos (CO) Taffine (Lavelanet)

Je me souviens du jour ou j'ai intégré pour la première fois l'équipe du Castres Olympique avec encore pas mal de joueurs qui avaient gagnés le championnat deux ans auparavant (49 et 50) et la coupe de France (48)...
 
  Jean  Matheu, troisième ligne et capitaine du CO (ex capitaine de l'équipe de France) vient me trouver avant le match et me dis : "Es tu meilleur manieur de balle que moi  ?...
assez interloqué et aussi intimidé par sa personnalité je répondis :"Bien sûr que non !...
 
Alors me dévisageant de haut en bas :"Tu es costaud...alors arrange toi "par tout les moyens"pour que cette balle je puisse l'avoir ...
 
(j'ai toujours pensé avoir décelé une insistance sur le "par tous les moyens"..mais je me suis peut être trompé...Quoi que ???)  
 
  Bien sûr ce grand Monsieur du rugby ne parlait pas a titre personnel, son message était clair, a nous, "devant," de gagner le ballon et de le transmettre proprement "derrière."..!!!
 
Et croyez moi, cette responsablité vaut bien un essai ...On se sent investi d'une mission !
--------------------
 
biarritz--CO.jpg
de gauche a droite: Celaya (Biarritz) Moreno (CO) X (Biarritz) Celerie (CO) Daffos (CO) Siadoux (CO) 
-------------------   

  Les mélées de l'époque se formaient dans le mouvement et quand nous rentrions sans marquer le moindre arrêt les deux blocs étaient séparés de plus d'1m (et souvent plus)...

 Les premières lignes ne se tenaient pas entre elles comme actuellement 

Ccomment faire pour écarter de la mélée en tant que pilier droit mon vis a vis afin de lui faire perdre le contrôle de l'introduction si celui ci me tient ?...

  il fallait bien lui faire comprendre cet état de fait d'une manière ou d'une autre...la conversation ?...on sait bien que les premières lignes ne sont guère bavardes...restait "le geste" explicatif !

Nous étions a peine a 40 / 50 cms du sol..tres allongés et sur la pointe des pieds (pour moi ce détail ayant son importance au sujet de la stabilité des mélées) au lieu du dos rond de maintenant du fait de la proximité a se toucher  des deux premières lignes avant l'affrontement.... 

   

Il y avait "choc" frontal a notre époque, il y a "poussée" frontale actuellement...et croyez moi il y a une sacrée différence entre les deux façons de faire, question "engagement" physique et mental ! 

 

      Quand une mélée voulait intimider sa rivale (surtout en début de match) elle refusait la mélée c'est a dire, restait debout,  tournait sur elle même tout en étant formée et rentrait en contact avec la mélée adverse dans le mouvement, sans marquer le moindre arrêt...

C'était ce qui s'appelait  "les entrées en bélier"....

 Il était fréquent, a notre époque, de chercher a "intimider" au tout début des matches les joueurs qui représentaient le plus de danger pour nos couleurs...

C'était de bonne guerre et accepté de bon coeur...a chacun de nous de faire la police puisque le seul arbitre ne pouvait pas tout voir de ce qui se passait en touches et en mélées..

 En tant que pilier droit, je peux vous assurer que la main tendue sous la mélée en guise de bienvenue, quand on était en déplacement, n'était pas souvent ouverte... Etant des garçons bien élevés il était normal qu'on rende la politesse au match retour

N'oublions pas non plus que les remplacements étaient interdits même quand il s'agissait de blessures... 

Par le fait du non remplacement,  la tentation était grande "d'éliminer" ou tout au moins "d'intimider" un joueur clé de l'équipe adverse

         

 

    

  Par exemple le "marque" dans les 22 n'était valable que si le joueur le faisant "restait sur place" sans faire un pas d'un coté ou de l'autre...

  Je peux vous assurer qu'il existait des maitres botteurs qui se faisaient un malin plaisir de synchroniser le point de chute du ballon avec la meute des avants, les dents comme des baïonnettes, lancée sur le prenneur de balle...

(vidéo ci dessus) un exemple de ce que l'on pouvait voir assez fréquemment a notre époque dans le champoinnat...je n'ai pas l'impression que les joueurs concernés et interrogés n'aient envie de crier au scandale, bien loin de là...c'était "le rugby"... sport de courage et de combat    

  

---------------------------------------------------------------

 

Je dois reconnaitre qu'il m'arrive d'avoir quelques regrets de ne pas jouer a l'époque actuelle (2012) si on pense "sélections nationales" et je ne dois pas être le seul dans ce cas...

Je m'explique: prennons le cas d'un pilier droit Francais jouant a mon époque et celui jouant actuellement...celui de mon époque se trouvait en concurrence avec 64 autres piliers droits (puis 48...c'était le nombre d'équipes jouant en Nationale, équivalant au top 14 actuel)...

Actuellement il y a dans le championnat Francais 14 piliers droits en lice dont 8 ou 10 étrangers ce qui porte a seulement 4 ou 5 piliers droits "francais" sélectionables...

D'ou ma conclusion: il est nettement plus facile de faire partie d'une "sélection nationale" actuellement que par le passé....

--------------------------------------------------------

 

 

 

ci desssus...Un "parlé" digne de la grande famille des premières lignes du temps ou elle pouvait, sur le terrain, s'exprimer en toute (ou presque) liberté...

En tant qu'ex "pilar" du CO de la préhistoire des années 50 j'adore.......

 

--------------------------------------------------    

Hier j'ai eu une conversation avec un ancien 2ème ligne des années 60 qui me disait qu'en son temps il était payé "en liquide"....Lui demandant a combien ça s'élevait il me répondit: aux verres de Ricard !

Ben oui, autres temps autres moeurs mais vu les mensurations imposantes du gars que j'avais en face alliées avec sa soixantaine bien sonnée je suis bien obligé de constater que ce salaire n'avait pas que des inconvéniants...       

      ci dessous: Siadoux..Daffos (CO) X..X.. Duvaut (CO)

lavelanet mechant 

 

------------------------------------------

 

Les écrits qui vont suivre sont de la main de Christian Califano, fameux pilier de son état, écrits que je partage a 1000%...

"Ce qui me navre c'est que lentement mais sûrement on est en train de tuer le plus bel acte de combat collectif du monde.

 Et je ne comprend toujours pas qu'au temps de ma jeunesse les première lignes aient pu se lancer avec la férocité que l'on sait, front contre front a deux ou trois mètres de distances sans qu'il y ait jamais l'ombre d'un problème et que l'on en soit désormais réduit "a se tenir par la main" pour rentrer en mélée...

 Le ridicule ne tue pas parait il, sauf en mélée !"

-----------------------

Aout 2013...reprise du championnat et nouvelles règles en ce qui concerne les mélées....on avait déjà réduit l'impact a sa plus simple impression en demandant aux piliers de se toucher avant l'épreuve de force ....et bien il paraît qu'ils étaient trop éloignés les uns des autres et la nouvelle rêgle exige de ce LIER AVANT LE CONTACT...j'ai bien entendu l'arbitre dire: "oreilles contre oreilles"....hé Califano, pourquoi tu tousses ?...Plus stupide que ça tu meurs ...le fond du trou !....A mourir de rire le spectacle actuel de ces mélées,  si ce n'était tragique...dénaturer a ce point un des fondamentaux le plus représentatif de ce sport ?...

-----------------------

 

 

C'était le temps (vidéo ci contre) ou le rugby était un sport de "combat" au lieu du sport de "contact" actuel...

ou le coup de poing, de genoux, de tête ou d'épaule n'avait jamais scandalisé, ni même tué personne...

Le bon temps quoi !

 

 

Personnellement, quand j'entend les commentateurs de match actuels s'extasier sur l'affrontement féroce des mélées je me marre doucement....

--------------------------------------------

             

 Les mélées écroulées a l'époque étaient excessivement rares (perso je ne me souviens pas d'une seule d'entre elles en 10 ans de première ligne) contrairement a ce que nous voyons actuellement...

 Et pourtant chacun des piliers de mon époque avait pour objectif de "faire manger l'herbe" a son rival c'est a dire a le "plier" le plus bas possible (ou l'écarter) afin de gêner l'introduction du ballon de la part du demi de mélée adverse... 

Sans oublier les "entrées en mélée" qualifiées souvent "d'entrée en bélier" avec deux packs se formant a quelques mètres de distances l'un de l'autre et se percutant "dans le mouvement" en avant... 

 

Pourquoi cet écroulement continuel de la part des mélées actuellles pourtant formées par des garçons n'ayant d'autre chose a faire que se doter de corps d'athlètes ?... 

 Cela vient, a mon sens, du fait de la différence, dans l'époque, de position des acteurs de première ligne de chaque  équipe avant l'introduction...

 

 L'une tres basse (la nôtre) se soudant et entrant "dans le mouvement" (ça fait mal ça mais c'est du solide !!!) et se calant sur la pointe des pieds....  

l'autre, actuelle, beaucoup plus haute (épaules au dessus des hanches) avec les deux  premières lignes arrêtées sur place et têtes contre têtes entrant sans aucun élan et donc sur les talons...position favorisant les pertes d'équilibre de l'ensemble (le principe des  judokas pour déséquilibrer...)

    Quand je vois actuellement des piliers avoisinant le mètre quatre vingt dix, ça me laisse perplexe sur leur capacité a se plier !

    Ce n'est qu'un avis personnel ...n'ayant qu'un ressenti physique de mon époque et seulement visuel actuel, il peut ne pas être valable...mais ça m'étonnerait.

CO-HD

ci contre...H.Daffos (3) J.Pierre Antoine a sa droite  

 

Mais je reste néanmoins surpris de cette profusion de mélées écroulées obtenues de la part d'athlètes habitués a la pratique de la musculation a outrance...c'est pour moi totalement incompréhensible... 

Il est vrai que la "muscu" intensive actuelle était considérée et moquée, a mon époque, comme de la "gonflette"....cette "muscu" actuelle a l'origine de 95% de la ribambelle de blessures toutes tendineuses ou musculaires...

Je pense d'ailleurs que les écroulements actuels aboutirons un jour a des accidents vertebraux excessivement graves...

 Juste un aparté sur la question... Pour un pilier, a notre époque, le simple fait de mettre un genoux a terre au cours de l'affrontement était "la honte suprême"...alors s'écrouler !!!!

 

Une anecdote a ce sujet: au cours d'un breafing d'avant match, Jean Matheu, notre capitaine, s'adressant a B. un pilier de la vielle école et lui demandant de se laisser enfoncer de son coté pour permettre a la mélée de tourner afin de favoriser le lancement de jeux par le demi de mélée

B. refusa tout net cette éventualité.... et il fut impossible de le faire changer d'avis...Pour lui, "reculer" en mélée était impensable...J'ai perso vécu cet instant mémorable ! 

 

----------------------------------------------------------------------

      Le rugby des années 50/60 raconté par M.CRAUSTE et W.SPANGUERO  pour moi 3èmes lignes exeptionnels (j'ajoute Jean BARTHES et J.P RIVES) toutes époques confondues...(cliquez sur le lien ci dessous) 

  http://video.lequipe.fr/video/rugby/rugby-le-rugby-francais-raconte-par-ses-legendes-1-3/?sig=iLyROoafvXAC

 

                                   -------------------------------------- 

 

Question 

Ou est passé le "French flair" que toutes les équipes du monde nous enviaient avec cette envie de passer le ballon AVANT de se faire prendre (jouer DEBOUT) que nous retrouvons sur cette vidéo (ci dessous)...
 
 c'était avant le "professionnalisme" et le rugby qui allait avec...Autres moeurs, autres temps....le temps ou sur le maillot des joueurs il n'y avait qu'un numéro derrière, un écusson sur la poitrine...et rien d'autre !
 
 

 

      --------------------------------------------------------

 

Le CO (1/2 finaliste Cht de France saison 1955/1956) avec les 48 équipes du championnat de France..cliquez ci dessous

http://fr.wikipedia.org/wiki/Championnat_de_France_de_rugby_%C3%A0_XV_1955-1956

 

----------------------------------------------------------------    

 

Joueurs et (ou) supporters de l'époque ou actuels, si vous me lisez je vous invite a laisser vos commentaires a la fin de cet article si vous le désirez (et j'y répondrai personnellement volontier...) 

Cette rubrique est pour tous les amoureux du Rugby présent ou passé 

 

A SUIVRE                            Retour a l'acceuil : http://www.equi-midi.fr/

Partager cet article

Repost 0
Published by Daffos (soffad) - dans Le RUGBY...
commenter cet article

commentaires

prada replica 05/06/2015 05:10

I've been trying to find out a little more about this kind of stuff, thanks for sharing

cartier replica 05/06/2015 05:10

Interesting info, do you know where I can find similar information?

louis vuitton replica 05/06/2015 05:10

I would like to thank you for the efforts you have made in writing this article.

DR DAUMAS 30/06/2013 17:18


Vraiment très intéressant et quel régal de revoir cette "guirlande" d'essai dûe au French Flair ! A trés bientôt

Présentation Du Blog

  • : www.equi-midi.fr
  • www.equi-midi.fr
  • : Réflexions sur 49 années passées sur ou a coté des chevaux....Un programme de travail en deux parties (11 chapitres) élaboré pour l'éducation du poulain "pour un dressage en vue de l'obstacle" (d'inspiration d'Orgeix)...Des articles spécifiques pour un meilleur emploi du cheval... 95% des videos (soffad) me sont personnelles..5% a www.jumpingvideo.com
  • Contact