Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 février 2012 4 16 /02 /février /2012 09:28
 
 
Ceci est un dossier d'étude que l'on peut rapprocher de l'article 45 de ce site (cliquez):  .45)-Question d'école, d'enseignement et d'équilibrage du cheval...
-
---------------------------------

Réflexions tres personnelles pour ce parcours cycles classiques 6 ans exécuté par un jeune moniteur, a mon sens loin d'être maladroit, (il a donné son accord pour être filmé) Ce cavalier est issu de l'enseignement fédéral et monte un poulain ayant de tres bonnes dispositions pour le saut d'obstacle, il le prouve en se sortant a son avantage de situations quelques peu périlleuses...
 
Je suis tout a fait persuadé que ni le cavalier ni le cheval ne sont en cause sur ce parcours, seule en cause la méthode pour être travaillé sur le plat, hélas largement enseignée dans la pluspart des CE et qui est a mon sens contraire a la logique de la discipline du saut d'obstacle et même dans le cas du dressage en général...
Mais ce n'est qu'un avis personnel fruit d'une observation de longue date de la philosophie "Orgexienne" et partagé par les écoles anglo saxonnes, américaines et certaines allemandes...
 
 


Ce jeune cheval (ci dessus) est travaillé sur le plat en extension d'encolure vers le bas...c'est en contradiction avec la philosophie d'Orgeixienne qui préconnise le relèvement tres progressif de la base de l'encolure (donc de l'encolure) des le début de l'éducation du poulain en alternance avec le travail pour l'engagement des postérieurs suite a l'abaissement des hanches...

Suite au travail demandé au départ de l'éducation du poulain (pendant ses 4 et 5 ans) selon les principes de l'enseignement "officiel" c'est a dire en extension d'encolure vers le bas on voit le cavalier en train de "tenir" continuellement son cheval pour le mettre sur les hanches au lieu de seulement le "garder" sur les hanches des lors qu'il a été travaillé au tout premier temps de son dressage dans ce sens et qu'il peut donc se tenir pratiquement seul !

--------------------------------

 

Ici, (vidéo ci dessous) la démonstration du travail sur le plat en extension d'encolure vers le bas prôné par l'enseignement fédéral durant la première partie de l'éducation du poulain...au lieu (comme nous le préconnisons) de chercher de façon tres progressive "l'équilibre" par le relèvement de l'encolure avec en parallèle la recherche de l'engagement des posterieurs et de l'abaissement des hanches et cela "dès le début de l'éducation du poulain" par le travail en incurvation de l'encolure sachant qu'il n'y a que l'encolure qui s'incurve chez le cheval...

 



Mais pourquoi "travailler" sur la plat uniquement avec la tête du cheval " le nez par terre" et cela durant des mois et ne pas laisser cette gestuelle dans le seul effet de "décontraction" ou de récréation apres l'effort ...

il est dit que de cette façon (l'extension vers le bas) on "tend" le cheval et on "muscle" son dos...mais qui ce souci de rappeler que le cheval ne peut pas se plier longituditalement (de quelques cms seulement) ...

Donc si on veut bien admettre que le posterieur viendra sous la masse avec un travail en extension vers le bas il est absolument impossible d'envisager un abaissement des hanches....

Et on sait bien que l'engagement des posterieurs SANS l'abaissement des hanches ne sert strictement a rien ...

Sans compter qu'on ne muscle pas en étirant mais seulement en contractant !

---------------------------------------------

 

Cette vidéo en complément de ce dossier pour la position du cavalier(ière) a l'abord de l'obstacle une fois le cheval équilibré. 

On y voit quelques cavaliers(ières) issus d'un stage proposé par Nathalie d'Orgeix qui montrent la position idéale pour aborder un obstacle pendant la zone d'abord...mais qui pourrait tout aussi bien convenir pour prétendre à une reprise de dressage en carrière tel que je me l'imagine !

 

Les chevaux sont sur les hanches, nuque le point le plus haut...

Les mains FIXES...Les bras/avant bras des cavaliers dessinant un angle pratiquement droit sont au "poste de contrôle" pour bénéficier de l'indépendance des aides superieures.

La jambe est a la sangle c'est a dire légèrement avancée afin d'avoir le cheval "DEVANT" soi...le talon est descendu et le genoux plaqué (sans serrer) contre le quartier de la selle pour la solidité en selle et l'indépendance des aides inferieures.

Le centre de gravité des cavaliers est dans la verticalité de l'étrivière, épaules au dessus des talons.

Dans cette position toute en équilibre, qu'il s'agisse du cheval ou du cavalier, la moindre indication donnée par l'intermédiaire des rênes "fluides" (un simple "contact"...sans "appui") sera perçue par le cheval de façon extrêmement légère...

Il est a noter la similitude de position de la part de ces cavaliers(ières) qu'elle soit le fait du cavalier Pro2 () des monitrices diplomées () ou des simples stagiaires en tout début de la pratique du saut d'obstacle...mais tous adeptes de l'enseignement Orgeixien !

 

----------------------------------------------------

      Nous voyons ici en première partie, un poulain travaillé sur le plat en extension vers le bas et mis sur un parcours classique de 5 ans monté par un cavalier confirmé ...tres facile de s'appercevoir des effets négatif de cet enseignement !

 


La 2ème partie de la vidéo montre une école celle de B.DUHAMEL, adepte depuis toujours de J.d'Orgeix, proposant des jeunes chevaux de 4 et 5 ans montés par des cavaliers(ières) différents mais tous instruits au relever de la base de l'encolure avec en parallèle te travail pour l'engagement des posterieurs par l'abaissement des hanches !!

A noter le position des mains toutes a "leur place" (avant bras horizontal établissant avec le bras un angle pratiquement droit et au dessus de la bouche du cheval) 


--------------------------------
Le partage d'idées pouvant être "passionné" mais toujours respectueux de la position de "l'Autre"...en ce qui me concerne, je m'y engage !

      ------------------------------------------------

Tout ce qui précède est une façon de faire expérimentée et réfléchie...elle ne condamne aucune autre méthode sérieuse...elle offre un choix délibéré et propose quelques réflexions que nous pensons utiles !

--------------------------------

---------------------------------

les articles 7/8 et 18 traitant de ce sujet sur le site...cliquez sur les liens: 

18)- L'élévation de l'encolure (préparation à l'obstacle)

7)-Incurvation de l'encolure pour l'abaissement des hanches ...

http://www.equi-midi.fr/2014/05/comment-et-pourquoi-l-elevation-de-la-base-de-l-encolure.html

-------------------------------------------------------

 

      retour a l'acceuil : http://www.equi-midi.fr/

 

A SUIVRE

 ------------------------------------------------------------------------
  • La série des DVD (J.d'Orgeix) : http://www.jumpingvideo.com

     Nathalie d'Orgeix: ses stages (e.mail : orgeix@infonie.fr 

    ----------------------------------------------------
    A lire: "Dresser c'est simple" de J.d'Orgeix  (Belin)

    "Les MAINS et autres non-dits de l'équitation" de J.d'Orgeix (Belin)

    "Angles et rythmes" chez Robert Laffont

    "Mes victoires et ma défaite" (édition du Rocher)

     "Ils ont dit..." de Nathalie d'Orgeix chez Lavauzelle

    -------------------------------------------------------- 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation Du Blog

  • : www.equi-midi.fr
  • www.equi-midi.fr
  • : Réflexions sur 49 années passées sur ou a coté des chevaux....Un programme de travail en deux parties (11 chapitres) élaboré pour l'éducation du poulain "pour un dressage en vue de l'obstacle" (d'inspiration d'Orgeix)...Des articles spécifiques pour un meilleur emploi du cheval... 95% des videos (soffad) me sont personnelles..5% a www.jumpingvideo.com
  • Contact