Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juin 2011 3 22 /06 /juin /2011 01:25

Les articles "rugby" ...(cliquez sur les liens)

 

  R.73)-Mon rugby (Réflexions très personnelles sur l'évolution du rugby "pro")

43)- Mon RUGBY (années 50) Stade Toulousain..Castres Olympique 

 72)-Mon rugby (1949/50) Bataillon de l'air 1/210 ALGER...

71)- Mon rugby (1946-49) Stade Toulousain "Juniors" ...

61)- Mon rugby (années 50) Le cinq de devant "La famille"...

62)-Mon rugby (années 50) Hommages à....   

----------------------------------------------

 

 
henriCO                                     
(ci-contre H. Daffos avec le CO en 53 contre Toulon)
 
Avant les chevaux il y eut le RUGBY pendant 10 ans (années 50)...et avant le rugby la natation (un petit titre de champion des pyrénées scolaire)      

  -------------------

Cette article est mis à jour régulièrement...Des textes et photos souvenirs peuvent être ajoutés... 

            ---------------------- 

           Apres quelques mois de compétitions en natation (les Dauphins du TOEC) à l'âge de15 ans (championnat scolaire 1944) ...et suivant en cela les traces de mon père Jean (Pilier et champion de France avec le Stade Toulousain en 1926 et 28) ma première licence junior secteur RUGBY au StadeToulousain en 1946...

 Plus de 60 ans séparent ces instants de ceux que je vais consacrer a retrouver pêle mêle dans une vielle boite de chaussure, photos jaunies et coupures de journaux que mon père mettait méthodiquement de coté...

---------------------

Quand je rentrai au petit matin de chaque lundi durant la saison de rugby, descendu du car qui nous ramenaient de nos déplacements, ma première envie était de prendre un café a l'Etincelle, une brasserie de la rue Bayard et d'aller chercher le journal tout juste sorti des rotatives aux batiments de "la Dépêche du Midi" situés de l'autre coté de la rue...histoire de lire ce que les journalistes avaient pensés de notre match ..

.Bon Dieu, c'est loin tout ça !                                    

                                                             

           ------------------------------------------------------------                        

        Stade Toulousain (équipe première 1952)

   1952 - 1953) Liste relevée sur le site du Stade Toulousain au chapite "Mémoires du Stade"  http://www.stadetoulousain.fr/Le_musee_du_Stade-12.html )

Effectif Joueurs de l'équipe première

 Monnereau, Rivals, He. Fourès, Hu. Fourès, Blanc, Crayssac, Fourmageat, Belloc, Duchalet, Husson, Tignol, Espagne, Frotté, Martinasso, Burali, Thomas, Espagnol, Rivals, Brouat, Daffos, Rous, Pi. Tignol, Joly, Majoulet, Duplan, Sageloly, Caillard, Fuchez, Delille, Bardy, Plasse, Raspaud, Lafitte, Mansat, Carlat, Costesèque, Pinel, Pienkowski.

---------------------------------------------------- 

Service militaire terminé en 1951 je réintègre les rangs du Stade Toulousain en 52 ou d'entrée on m'incorpore en équipe première...

Il faut savoir qu'a cette époque le Stade Toulousain comptait quatre équipe séniors...

Jouer d'entrée de jeu en première était un rêve pour moi...devenu réalité !

R2

 

 

Je fais trois match amicaux et suis titularisé en championnat contre TOULON chez eux...

Ceux qui ont joué au rugby a cette époque et rencontré Toulon en championnat..et à Toulon comprendrons sans peine l'émotion que je pouvais ressentir, jeune pilier droit d'une des meilleures équipes d'un championnat qui alors comptait 64 équipes en lice.

  

R1 

 

il y eut au cours de ce match contre Toulon un différend entre FOURES (alors international au Stade) et moi qui a été al'origine de mon départ du Stade Toulousain pour le Castres Olympique...

Je m'explique : a cette époque le boulot des piliiers était de protéger le sauteur en touche...et c'était un vrai boulot, vu ce qui se passait en touche ...

  Donc au cours de ce match, Foures étant le sauteur chez nous, m'ordonna de faire mon travail de plilier c'est a dire de le protéger.... mais voilà t'il pas que mon vis a vis le nommé Capitani laissé libre de ses mouvements prend une balle ent touche courte et marque un essai personnel... 

On me déclara coupable de ne pas m'être ocupé de mon pilier et malgres mes explications avec Foures je fus le responsable de cet essai encaissé....Et ça me resta en travers de la gorge !

Comme je fis part de mon désir de ne pas rester au Stade, l'entrainement suivant on me demanda de me placer a l'aile (punition ??)...malgrés mes 98 Kgs de l'époque (pour 1m80) je ne fus "jamais" en retard sur aucun déploiement de la ligne de 3/4...

Je me souviens du centre qui m'offrait le ballon, c'était ESPANOL...Ce fut un des moments les plus difficile de ma carrière....Et je vomis tripes et boyaux en fin d'entrainement...mais l'honneur était sauf !

 

             ----------------------------------------------------------                           

         Castres Olympique (52/57)

 

La Machine à Championnat !

 C'est le surnom qui était attribué au Castres Olympique dans les années 50. (vidéo ci dessous)

Cette équipe respirait l'équilibre, plus elle avançait dans le championnat, plus elle se réglait et se perfectionnait au fur et à mesure que la finale approchait.

Jean Matheu, le "gentleman rugbyman" était le capitaine des deux levées de bouclier en 1949 et 1950. Roger Gabarrou  fut "le président des champions"...

 À cette époque, dans l'équipe du président se trouvait aussi l'incroyable abbé Pistre à qui nous devons la formule malicieuse "tous les dimanches je distribue le pain du Seigneur" formule qui a séduit plus d'un avant !

L'occasion sur cette vidéo de revoir le vieux stade "Ernest Wallon" de Toulouse situés aux ponts jumeaux a la place du périphérique actuel.......

             

 

            Quand j'arrive au CO en 52 il y avait encore les joueurs de l'épopée de 48/49 et 50 (champions de France)....j'ai  donc joué avec J.Matheu, M.Siman, Mauran, Moreno (tous internationnaux) durant la saison 52 et 53....

Ci apres et en déroulant, la narration de quelques matches épiques que nous avons joués, représentatifs du rugby sport de "combat" de l'époque.. par opposition au sport de "contact" actuel (différence SUPER importante) :  

Carmaux/CO... -CO/Lourdes.. -Montéllimar/CO.. -CO/Biarritz.. -CO/Mazamet

----------------------------------------------

 

R3 

Suite a un match joué avec le Stade Toulousain contre le Castres Olympique face a un pilier redoutable et redouté M.BOIX, la réplique que je  proposai eut l'air de plaire aux dirigeants du CO.. et j'acceptais la discussion avec les dirigeants du CO

Je suis donc contacté en 1952 par les dirigeants du Castres Olympique...C'est Jean PIERRE ANTOINE, un des derniers double champion de France avec le CO en 49 et  50 (et toujours joueur qui me fait signer ma demande de mutation) 

C'est le même PIERRE ANTOINE (décédé en cours de match amical de début de saison en 56) qui a donné depuis son nom au stade du CO...

(Je relate les circonstances de son décés dans l'article 62)  C'est pour nous joueurs a ce funeste match une émotion particulière quand on cite le nom aujourdhui "impersonnel" du stade Pierre Antoine.

A cette époque, on ne changeai pas de clubs facilement ...ce fut fait en ce qui me concerne a l'occasion d'un échange entre CHANFRAUX et VIGNARD du CO  et CHAVARRIA et moi même du Stade toulousain...

 

qui-jouait-deux-saisons.jpg 

     Ce fut le début d'une aventure Castraise qui dura 6 ans jusqu'a la demi finale du Championnat de France en 1956 contre l'U.S.Dax...

             

  -------------------------------

 

 Article (ci-dessous) que j'ai tenu a rédiger et a faire paraître sur le "Bulletin des anciens du Stade Toulousain" a la suite du décés de J.Larzabal qui a été un exemple pour moi en tant que joueur du Stade et de Castres...  

LARZABAL-1.jpg  

LARZABAL-2.jpg                          

  

BergesCO copie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

----------------------------- A cette époque, le prenneur de balle en touche n'avait pas le droit de s'appuyer sur un de ses coéquipiers ...Sa seule détente était autorisée...

Par contre, les deux piliers étaient ls "gardes du corps" patentés de leur seconde ligne...

Beaucoup de choses se passaient en touche sans que rien ne le fasse voir...

N'oublions pas qu'il n'y avait qu'un seul arbitre de champ et que les arbitres de touche (chacun étant de chaque équipe) n'avaient absolument pas voie au chapitre...

   (Ci-dssus) :Une prise de balle en touche par Bergès (international) protégé par la première ligne du CO :   Duvaut (No1)..Siadoux..Daffos (dans l'ombre) et Pierre Antoine .

            --------------

 

CO-equipe-53.jpg 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

(Ci-dessus) : Debout de gauche a droite : Duvaut..Siadoux..Daffos..Berges..Pierre-Antoine (capitaine)..Escribe..Chavarria..Mur 

Accroupis : Mazzia..Marty..Basty..Moreno..Massey..Bonnet..Couzinié

                    ----------------------------------------------------------------------

 

 

  R15 CONFIRM2

                             

                               -----------------------------AUCH-CO ----------------

 

R7 AUCH

  Pour un matche de poule qu'il fallait absolument gagner pour se qualifier en 1/16ème de finale...et que nous avons perdu !

Le match s'est joué par -5°

On se chauffait alors dans les vestiaires  avec un brasero au milieu de la pièce...

 Sur la photo CI DESSUS on peut reconnaitre en partant de la gauche : 

Chavarria..J.Matheu  (ex capitaine de l'équipe de France) Laziès (international) l'arbitre..Bergès (international)..X..X..Daffos (No 3) Pierre Antoine..X..X.. 

  

                                                         ------------------------------------

 

                                  CO 54-55

De gaucha a droite  (ci dessus): (debout)Jesus(soigneur)Moreno..Siadoux..Daffos..Celerier..Vidal..Tignol..Louvet..Mur..

               (accroupis)Mazzia..Tesseire..Perez..Monnereau..Lasmolle..Martinasso..Mouly..M.Dax (entraineur)                                                        

 

-------------épisode Carmaux-CO  (ambiance de "muerte")-------------

 

Ci-dessous...compte rendu d'un match excessivement houleux contre Carmaux (Champion de France en 51) ou les deux premières lignes se livrèrent durant 80' un combat (le mot est en dessous de la réalité) sans merci... 

(Je fus soigné sur la touche en deux occasions durant le match...arcade éclatée sur entrée en mélée et mon estomac en opposition avec le soulier d'AUE troisième ligne de Carmaux!!!...

CARMAUX-ARAN.jpg     Cela se passait a Carmaux...

Et pour le match retour, le commentaire du journal expliquant  (ci-contre):

"il est necessaire de dire que de solides précautions avaient été prises dans le camp Carmausin et ARAN qui est un pilier dans le genre Castrais, pas buldozer mais nerveux et qui avait eu quelques frictions avec Daffos au cours du match aller, n'avait pas été incorporé dans l'équipe bien qu'il fut en état d'effectuer sa rentrée.."

J'avais en effet des comptes a régler pour le match retour et mon impatience était grande de retrouver ARAN (et quelques autres)...dommage 

Un match comme celui là (et ce n'était pas une exception dans le championnat d'alors...) s'il se jouait actuellement se terminerait a 12 ou 13 de chaque coté vu le nombre de cartons rouge qui seraient distribués (je n'exagère nullement) 

(Extrait d'un article pris sur le site du Stade Toulousain.."les mémoires du stade")  "Cette période (1950/55) est également marquée par la rudesse sur tous les terrains de France. Les joutes du championnat étaient des affrontements où la violence l'emportait souvent. 
La décision de la FFR de rendre les capitaines responsables de la « mauvaise conduite » de leurs équipiers n'y changera rien. Lors d'une rencontre houleuse face à Mont-de-Marsan (1953), Henri Fourès, alors au sommet de son art, sort sur une civière.
Le journal Midi Olympique publie un article très critique après la rencontre et accuse les joueurs de distribuer « trop de marrons »
 
Pour ma part, je n'ai pas détesté cette ambiance...ça allait avec mon boulot de pilier..car ce rugby apportait aussi son lot de valeurs non négligeables combat...altruisme...esprit d'équipe..don de soi...esprit de sacrifice..respect de soi et des autres...et j'en oublie certainement beaucoup d'autre !
 
PHOTO-co-ASM.jpg  
  Ci-dessus : X..Daffos..X..Pierre-Antoine..X..Amen..Duvaut (No1)..X..
  
Et puis, il ne faut pas oublier que ce rugby rugueux, quelquefois même violent, n'était que le fait des "5 de devant" ...en somme une affaire de famille dont le reste de l'équipe était écarté...
 
Sachant que cet état de fait ne durait pas plus de 10 à 15' en début de partie...la période indispensable pour se jauger les uns les autres...La plupart des joueurs ne se connaissant pas avant de se rencontrer...le championnat se jouant a 64 clubs (puis 48).
 
Je m'étend davantage sur ce sujet dans l'article 73 "Rugby..mes réflexions"
 

                                                 -----------------------------

 

-mauran absent

 

Entorse de la cheville, deux matches hors des terrrains...Avec la blessure au coude lors du quart de finale ce sont mes deux seules absences de la feuille de match durant mes 6 années passées au CO en équipe première..et toujours titulaire ! 

 

 

 

 

 

................CASTRES-NARBONNE............

 

 (Ci-dessous) Daffos..3ème en partant de la gauche)..a l'extrême droite CELERIER (dit le Gitan)

Les Narbonnais finissent le match a 13...Deux de leurs avants, blessés sortent en deuxième mi-temps......A cette époque, les remplacements, même sur blessure n'étaient pas autorisés...

Nous sommes agressés en fin de match par la foules des supporters narbonnais a l'entrée des vestiaires....nous faisons le front pour nous dégager...

R10 NARBONNE

Quelques joueurs furent remplaçants en équipe de France (25 fois, je crois pour un joueur de Toulon) sans jamais être sacré "international"

Actuellement (2010) on fait rentrer un joueur a la 78ème minute pour lui octroyer une "cape" supplémentaire..Autres temps, autres moeurs !

Par le fait du non remplacement,  la tentation était grande "de diminuer" un joueur clé de l'équipe adverse..

Par exemple, le "marque" dans les 22 n'était valable que si le joueur le faisant "restait sur place" sans faire un pas d'un coté ou de l'autre...

je peux vous assurer qu'il y avait de maitres botteurs qui se faisaient un malin plaisir de synchroniser le point de chute du ballon avec la meute lancé sur le prenneur de balle obligé de subir l'impact...

Actuellement, un coup d'épaule (!!!!) vaut un carton rouge...et un coup de tête 3 matches de suspension !!!!

Cela fait sourire les anciens joueurs des années 50

En tant que pilier droit, je peux vous assurer que la main tendue sous la mélée en guise de bienvenue, quand on était en déplacement, n'était pas souvent ouverte... Etant des garçons bien élevés il était normal qu'on rende la politesse au match retour !

 

----------------STADE TOULOUSAIN / CO----------------

 

Nous rencontrons le Stade Toulousain a Toulouse sous un déluge...Première rencontre de ma part  avec le CO face au club qui m'a fait naitre au Rugby... Mon vis a vis Deluc en premier plan sur la photo

(de gauche a droite: Guibert..Deluc (st)Vidal..Daffos (CO) Chavarria (ST) plaqué par Siadoux (CO)! 

 

qsue d'eau  PHOTO DELUC

 

--------------------------------------

 

R11 NICE

 

 

 

 

 

 

 

Je fus un temps contacté par Nice qui voulait  faire monter son équipe première en catégorie supérieure...

Mon retour au Stade Toulousain fut aussi envisagé...

Cela n'eut pas lieu, n'ayant donné aucune suite...R12 AU STADE,

 

 FELICITATION

 

 

 

 

 

 

 

Pour la petite histoire il faut savoir que son prénom, Franck (mon fils) le doit a Franck FOURNET, demi d'ouverture international qui avec l'A.S.Monferrandaise nous a battu par 9 à 0 (3 drops du dit Fournet) la veille de sa naissance...

J'ai aimé le prénom (davantage que le match)  et je l'ai adopté...Pas sûr que même Franck connaisse cette histoire !

 

-------------------------------------------------

 

CO-ASM.jpg 

 

Ci-dessus : CO-AS.MONFERRAND...Duvaut..Vigier..Siadoux..Chavarria (a terre) Daffos..Lapeyre..Leniaud..Armilhon..

 

 

CO-MONFERRAND 

 

castres olympique 002

L'offrande du 3/4 centre a son ailier...Marty (CO) sert son ailier Mazzia

-----------------------------------------------------------------

 

Sans-titre-1-copie-2.jpg 

 

----Episode "CO- F.C. LOURDES "(ambiance "électrique")-

  

Match de championnat contre LOURDES, alors multi champion de France...et  grand pourvoyeur de joueurs pour l'équipe de France ( toute la ligne de 3/4 sélectionnée pour le tournoi des cinq nations par exemple) commandée par un joueur exceptionnel, Jean PRAT que les Anglais qualifièrent de "Monsieur RUGBY" 

Pour ce match, il y avaits du monde sur les toits des tribunes ...et sur les branches des arbres

Pour l'occasion, on est survolté (le mot n'est pas trop fort)...je ne me rappelle pas une pareille hargne de notre part sur un autre match joué...

F.C de LOURDES, c'est l'équipe des J.Prat...des frêres Labazuy..des Manterola..des Martine et Maurice Prat...J.Barthe..ect...Le "must" du rugby Européen !

 (Ci-dessous) Gauche a droite... Daffos..Celerier..Berges (CO)..L'arbitre..F.Labazuy(FCL)...Bonnet (CO) International junior )...Marty.

Je me souviens au cours de ce match, de  J.BARTHE (3ème ligne exceptionnel de Lourdes...international a 15 et plus tard a 13) jeté a terre lors d'une touche...  "ressemelé" comme c'est pas permis, se relevant "fou furieux"et invectivant ses coéquipiers pour ne pas l'avoir soutenu...et réclamant le ballon lors de la touche suivante...(J.BARTHE un tres grand Monsieur)

J.Barthe-copie-1.jpg

J'étais face a MANTEROLA (pilier international)..Lors des entrées en mélée je cherchais "par tous les moyens" a l'écarter de la mélée...c'était un pilier de grande expérience et notre "combat" fut d'une rare intensité...Je me souviens d'une mélée relevée suite a notre face a face dans le plus beau style de l'époque...

A la mi temps de ce match contre Lourdes nous menons 9 à 0...Nous nous croyons champion du monde...Fin de le partie 21 à 9...pour Lourdes...

J.Prat.jpg 

  J'aurai quand même joué durant 80' contre J.PRAT (Monsieur Rugby) et J.BARTHES pour moi les deux 3ème lignes les plus représentatifs du rugby toutes époques confondues..photos ci dessus)...et cet honneur là personne ne peut me l'enlever !

------------------------------------------------

F.C.Lourdes...son histoire: http://www.lourdes-rugby.fr/galerie_photos/50/gp_50.html

 

--------------------- Match CO/Périgueux

 

ci-dessous X..Daffos..Celerier..X..Bonnafous..X..Sadoux..Perez...Vidal 

 

En ce temps là,PHOTO PERIGUEUXle talonneur ne participait que tres peu a la poussée, il était suspendu a ses

 piliers et cherchait a ratisser le ballon quelque fois a hauteur des secondes lignes adverses et puni par l'arbitre...ou le cinq de devant adverse (c'était alors pénalisé car considéré comme "talonnage en trapèze").. 

 Par les froids dimanche d'hiver, les terrains boueux et la difficulté de jouer un ballon alors en cuir mouillé et pesant une tonne, nous pratiquions souvent les "mélées tournées" consistant comme son nom l'indique a tourner le bloc soudé de la mélée sur son axe de manière a avoir la troisième ligne, ballon dans les pieds positionnée en première ligne.... et a partir en "dribling"...

Et là, pour enrayer la marche en avant du "monstre" a 16 pattes, il fallait pour l'adversaire se coucher sur le ballon...avec tous les risques collatéraux qui allaient avec ! 

 

 

berilhes  

ci dessus :CO-DAX : Basty (CO) X Escribe (CO) X Bergès Chavarria (CO) X Daffos (CO) X X X Bérilhes (Dax) X  

  

  --------------------------------------------------------------------------

  

selection 

 Mon nom fut avancé avec celui de mon collègue de mélée SIADOUX (déjà sélectionné des Pyrénées) dans les médias (l'Equipe...la Dépêche), pour une possible sélection..A cette époque l'équipe nationale était formée a la suite du match de sélection France A contre France B...plusieurs joueurs étaient observés a cette occasion...

Roger Leroux étant a l'époque le patron des sélectionneurs et a la lecture des journaux je me pris a rêver..

Ma fin de carrière (sur blessure et maladie...) a 27 ans (âge ou un pilier est en pleine maturité) me priva peut être d'une possible participation pour ce match de sélection ...

Ce que me laissa entendre Lucien MIAS , alors capitaine de l'équipe de France et interne a l'hopital Purpan en 57 ou j'étais soigné et qui vint a mon chevet pour parler "rugby" (aussi capitaine de Mazamet que nous venions d'éliminer en 8ème de finale du championnat quelques mois plus tot)...paroles de Mias vraies ou dites pour me réconforter ?

l.Mias-copie-1.jpg

Il est permis de rêver...d'autant plus que quelques mois après sa visite la sélection nationale dont il fut le capitaine fut la première a battre les "sprinboks" chez eux en Afrique du Sud..et cette sélection abritait pas mal de joueurs non internationaux et nullement au devant de la scène ....j'ai peut être manqué une grande aventure !(1) 

(1)"le grand combat du quinze de France" tellement magnifié par le livre de Denis Lalanne !)

                                                                             

                                               

----------------CO-Lavelanet-------------------

 

lavelanet mechant

ci contre Siadoux..Daffos..X..X..Duvaut (CO)  

Avec dans les rangs de Lavelanet et en pilier droit un nommé TAFFINE qui a mis au supplice tous les piliers qu'il a rencontré par sa technique et son sens du placement de "droitier"....

lavelanet

 

  ci contre: Duvaut (CO) X..Celerier (dit le gitan)..Daffos..X..Escribe . 

 

                                        ---------------------------

 

               

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Episode "MONTELIMAR-CO" (ambiance "irréelle")

 

Nous avions a Castres une mélée "respectée" par beaucoup...et pourtant, a Montélimar, nous sommes quelques fois resté debout  lors de certaines mises en mélée adverses...tellement il faisait chaud sous la mélée...

Les premières 15/20' de ce match, chaque mélée, une vrai bataille rangée...et difficile pour l'arbitre de sévir n'étant pas sous la melée et a notre époque, des mélées fermées il y en avait beaucoup...

Dans cette équipe, il y avait deux frêres, bouchers de leur métiers ...seconde lignes...et exécuteurs des hautes oeuvres sur le terrain qui nous prévenaient charitablement qu'il valait mieux ne pas disputer le ballon en touche lors de leur lancement...et vous savez quoi ...ils étaient souvent compris et entendus....

R9 SIADOUX

Ci -dessus: Siadoux (ballon) Daffos (serre tête)

Je ne me souviens pas les avoir souvent vu galoper durant le match...la touche et la mélée étant leurs seuls domaines réservés !

Nous avons gagnés ce match par un essai a zero avec la transformation en prime, donc 5 points au tableau...et pourtant il n'y eut que 3 points inscrits sur la feuille de match...le juge de touche de chez nous se pliant a l'injonction de celui de Montelimar qui refusait la validité de la transformation pourtant plein milieu des poteaux....public (et quel public !!!) tres pres du terrain, oblige.

Je ne me souviens pas avoir eu a faire de toute ma carrière a un match aussi spécial dans l'engagement !

Toutes les grandes équipes de l'époque venaient perdre a Montelimar....même le "grand" Lourdes avec tous ses internationaux...

Et cette équipe Montilliène encaissait allègrement 30/40 points a l'extérieur...Il est vrai que pour les déplacements les deux frêres restaient chez eux, en famille.... 

Le bonjour a ESCOMMIER, talonneur international de cette équipe, si par bonheur il me lit...Quel guerrier !!!!

 

 

-------------------TOEC-CO------------------

 

 

Le TOEC a cet époque était la deuxième équipe toulousaine a oeuvrer en "nationale" (l'équivalant du top14 actuel) et les déplacements au stade Chapou n'était en rien une promenade de santé...

Cette équipe avait une première ligne constituée par les frêres Dupont (Pascal et Victor) arrimée par le talonneur Amédée dont il fallait s'occuper sérieusement si on voulait confisquer le ballon afin que la paire de demis (de classe internationale) Astrugue et Corbarieu n'en fasse bon usage...

CO-TOEC

            CO-TOEC (texte)PHO TOEC CASTRES

            On reconnait pour le CO: No 1 Moreno..Zorzan et Vidal a la lutte..Daffos et Tignol..

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

------------------CO-TOULON--------------

 

toulon co danos

(ci dessus..Daffos..Berges (CO) Danos(Toulon) Siadoux (2) Amen(CO)X Duvaut(CO) X

 

R8 DANOS

 

--------------------------------------------------------------------------------------------- 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

----16ème de finale CO-BIARRITZ  (ambiance "chaude"))-- 

 

Un 16 ème de finale du championnat de France 1956 que nous abordons en tant que premier de notre poule mais en outsider pour les phases finales...

Notre équipe, a part PIERRE ANTOINE, dernier représentant des champions de France 49 et 50, est tres jeune...mais a un atout de poids, l'entraineur Marcel DAX, le même qui fit de CARMAUX un champion de France 51....

Nous ne sommes pas favoris... Biarritz possède des individualités de premier plan avec les internationaux BICHENDARRITZ (pilier) et M.CELAYA (troisième ligne et futur capitaine de l'équipe de France)

Dans les vestiaires l'atmosphère d'avant match est tendue et notre capitaine vient vers moi et me fais part de l'importance de M.Celaya dans le jeu de nos adversaires du jour...

 

BIARRITZ  Peut être me suis je trompé a cet instant (hum...) mais il me sembla voir dans ses propos une invitation a m'occuper personnellement de son cas....

Il était fréquent, a notre époque, de chercher a intimider au tout début des matches les joueurs qui représentaient le plus de danger pour nos couleurs...

C'était de bonne guerre et accepté de bon coeur...a chacun de nous de faire la police puisque le seul arbitre ne pouvait pas tout voir de ce qui se passait en touches et en mélées...

(ci dessus) Celaya (Biarritz) Moreno (CO) X Celerier...Daffos..Siadoux (CO)

   Quoiqu'il en soit, a un moment de la partie et lors d'une mélée ouverte propice aux échanges de  politesses entre gens de bonne compagnie il me sembla que le moment était tout a fait choisi pour montrer a notre ami Celaya le grand intérêt que je portais a sa personne...

  Hélas, une bousculade me fit manquer l'échange....mais fut remarqué par le deuxième ligne de Biarritz, un certain BERASALUCE, accessoirement champion de boxe poids lourd de la Cote d'Argent...

  Et la sanction ne se fit pas attendre longtemps...ce fut au cours de la touche suivante...  

L'uppercut fut au dire des joueurs et spectateurs un modèle du genre....Il parait (car  a partir de cet instant ce n'est plus moi qui raconte)  qu'on me vit, depuis les tribunes, (et mon père présent me le confirma) être soulevé sur l'impact d'au moins 20cms.... et me voilà répandu de tout mon long les bras en croix sur le gazon....

 

biarritz 1-16 

Le jeu s'arrêta et Jesus notre soigneur (et oui ça ne s'invente pas un prénom pareil dans la circonstance) accouru muni de l'éponge magique de l'époque pour me prodiguer les premiers soins..

  (ci dessus en 53) Matheu (CO) Bichendaritz (Biarritz) Amen Daffos Duvaut Pierre-Antoine Berges (CO) X X Lapeyre (CO)

On me remit tant bien que mal sur pied et Mur et VidAL me ramenèrent chancelant vers le match a finir et dont je pris part, complètement dans le cirage (pas question de jouer a 14, les remplacements d'aucune sorte n'étant autorisés a l'époque) ...

(Une mélée introduction Biarritz, seule punition envers Berasaluce...autre temps autres moeurs...Aujourdhui, Berasaluce se verrrait infliger deux mois de suspension minimum)

  Mon réveil ne fut que sous la douche ou on m'annonça qu'on avait gagné.

 

 

--------8 ème de finale  CO- MAZAMET -----------

 

Ce 8ème de finale.... un fameux match baptisé "Terrific match" par les journalistes de l'époque et qui nous opposa cette année 56 au S.C. Mazamet de Lucien MIAS emblématique capitaine de l'équipe de France, le premier a avoir terrassé les SPRINGS BOKS chez eux en 58.....

 Castres olympique contre le S.C de Mazamet se jouant sur le nouveau stade de Graulhet en présence d'une foule record...20 Kms séparant les deux villes...Une rivalité exacerbée entre les deux villes ....un derby comme il n'en existe plus beaucoup de nos jours 

Tout le TARN, et bien davantage était là !

 

terrific

  Match considéré par les historiens du CO comme un des 9 match "de légende" de toute l'histoire des 100 ans du Castres Olympique

(100 ans de CO..aux éditions Privat..) 

Anecdote :

 A 5' de la fin du match nous menons 10 à 8...

Mélée avec introduction Mazamet a 5 metres de notre ligne de but...

Je me relève et voit le demi de mélée offrir le ballon au troisième ligne Arrambide démarqué qui n'a que 3 pas a faire pour plonger dans l'enbut...et qui manque la passe...

Nous sommes qualifiés pour les 1/4 de finales ! 

Il faut savoir que pendant les années 50, cinq clubs dans le seul département du TARN gravitaient au plus haut niveau du championnat national, a savoir :

Castres (Champion de France 49..50..93 et 1/2 finaliste en 56...puis 2013)..Carmaux (Champion de France 51)..Mazamet (finaliste en 56)...Albi et Graulhet..

 

apres CO MAZAMET-copie-1

 

  

 --------------1/4 de finale CO-TULLE (la fin d'un rêve)--------

 

  international

  

Ce match joué a Perpignan avec l'étiquette de favori nous avons bien failli le perdre par suite de ma blessure (entorse du coude avec arrachement des ligaments) blessure qui laissa le CO jouer a quatorze durant la quasi totalité de la deuxième mi-temps (les remplacements, même pour cause de blessure étant interdit a cette époque)

 

daffos blessure

Cette 1ère mi temps avant mon évacuation fut, d'apres les observateurs dont mon père qui ne me laissait rien passer en matière de critiques et mon ressenti personnel, fut peut être la meilleure de toute ma carrière à Castres...

Je cherche depuis ce temps a trouver quelqu'un qui par hasard aurait filmé ces instants sachant bien qu'il y aurait peu de chance, la vidéo et la TV n'existant pas a cette époque...seul les journaux spécialisés relatant les matches !

 

TULLE PHO 1-4 FINALE

(ci dessus) X Moreno Pierre-Antoine Daffos(serre tête) Siadoux Pérez(ballon) X Mur (CO) X Tignol (CO)

 

 TULLE -CO

  

-------------------1/2 finale CO - DAX-------------------------

 

  COdemi finaliste

l'équipe présentée sur la photo ci dessus fut celle (officielle) de la saison complète 55/56 qui nous vit arriver en 1/2 finale ....Du fait de ma blessure en quart c'est Pierre Antoine pour la 1/2 finale qui prit ma place et Vidal qui entrât en troisième ligne.

La 5ème 1/2 finale seulement en plus de 100 ans de CO de 1906 a 2011...

Jouée  et perdue au stade de BEZIERS (3 à 0)...

 ------------------ 

(ci dessous) Blessé en "quart" et absent de ce match, un article parut sur un journal de l'époque me mit un peu de baume au coeur étant seulement spectateur de ce qui aurait dû être le point d'orgue de ma saison avec une possible finale a la clé...

   

berilhes1-2 FINALE A bEZIERS

Ci dessus) Moreno Siadoux Vidal (CO) X Berilhes (Dax) Mazzia (11 CO) l'arbitre et Mur (CO)

 ------------------------- 

  jean-3A-copie-1.jpg

Albaladejo (DAX) tente le "cadrage débordement" sur J.Dubosc (CO)

------------------------------------------------------------------ 

 

Fin de saison 55/56 qui nous vit arriver en 1/2 finale du championnat de France...Il est sûr qu'au début de la compétition nous aurions signé pour ce résultat...mais il reste une certaine amertune car nous aurions pu passer ce cap et nous retrouver contre le "grand" Lourdes en finale...et apres...pourquoi pas ??? 

Le bras en écharpe et en tribune,ce fut pour moi les instants les plus difficiles a vivre de toute ma carrière.... Et je ne savais pas encore que c'était un de mes tout derniers matches a jouer...

  Une hernie discale se déclara pendant l'inter saison conséquence d'un placage en planche de CUBILIER au moment de la réception d'un renvoi au 22 a la fin de saison ...(et pour un pilier a cette époque, c'est sans aucun doute le mal le plus pénalisant qui soit)...

Le dernier match que je fis fut face au pilier international BREJASSOUS a TARBES....Un match a galère tant la douleur était persistante ! 

Le staff de Castres m'envoya a Paris chez un spécialiste.... mais je ne pu échapper a l'opération qui a cette époque était tres sérieuse (plus de 6 h sur le billard)

En suivant (1957), la maladie me frappa de plein fouet ( (extraction du lobe supérieur du poumon droit...2 ans d'hospitalisation..1 an et demi de sana )

  ....Une autre vie commencait pour moi !

------------------------------------------

 

40 ans après....Séquence "émotion" ----

 

Invité par mon ami R.Cassan (ancien joueur de Rugby et converti comme moi aux sports équestres) a assiter a une rencontre CO contre le Stade Toulousain durant l'année 96....

Je fus acceuilli par la presse Castraise qui me fis l'honneur d'une page entière sur la Dépêche du Midi pour un reportage non dénué d'émotion, les deux seuls clubs de ma carrière rugbystique étant le stade Toulousain et le Castres Olympique....

 

 texte 40 ans 

la depeche 2  la depeche 4

 

-----------------------------------------------

 

                     Le CO (1/2 finaliste Cht de France saison 1955/1956) avec les 48 équipes du championnat de France..cliquez ci dessous

http://fr.wikipedia.org/wiki/Championnat_de_France_de_rugby_%C3%A0_XV_1955-1956

 

------------------

 Joueurs et (ou) supporters de l'époque ou actuels, si vous me lisez je vous invite a laisser vos commentaires a la fin de cet article si vous le désirez (et j'y répondrai personnellement volontier...) 

Cette rubrique est pour tous les amoureux du Rugby présent et passé

 

 -------------------------  

Partager cet article

Repost 0
Published by Daffos (soffad) - dans Le RUGBY...
commenter cet article

commentaires

Mons Daniel 20/05/2015 13:44

Bonjour M. Dafos,

Mon père, Jean Mons, jouait à Carmaux dans les années 50. Il a notamment joué avec Aran ...

J'aurais voulu savoir si vous aviez des documents concernant Carmaux notamment concernant le match Carmaux TOEC 1955 Challenge de l'espérance?

Bravo pour vos articles.
Cordialement,
Daniel Mons.

daffos 20/05/2015 13:59

Bonjour Mr Mons...de Carmaux je n'ai que l'article relaté dans mes colonnes du site...Désolé...Amitiés HD

top grad schools 17/07/2014 14:59

Handisport aussi des sports d'adaptation ou parasports, sont joués sport par des personnes ayant un handicap, y compris les handicaps physiques et intellectuels.

olivares kevin 18/12/2013 19:10


Bonjour je me permet de vous ecrire ,pour savoir si vouz avez connu mon grand pere au C.O , pierre olivares .je cherche des document sur lui , ma grand m'avais raconter que a la deuxieme
finale  les joueurs etait passé au cinema car ils on eu un interview  . merci

Daffos (soffad) 20/12/2013 14:41



Bonjour Kevin...La deuxième finale c'est jouée en 1950...je suis arrivé au CO en 1953....Je n'ai pas connu votre Grand père...Cordialement HD.



planés 01/09/2012 19:33


Bonjour,


je vous remercie pour votre réponse et je continue mes recherches.


Toutes mes amitiés sportives et encore merci. 

planès olivier 18/08/2012 15:43


Bonjour,


étant à la recherche de documents sur cette période 1950 à 1960 c'est par hasard que je suis tombé sur votre site et j'ai pris du plaisir à découvrir votre carrière rugbystique, et
je me permet de vous contacter afin de peut-être pouvoir m'aider dans mes recherches. En effet je recherche tous les articles disponibles sur le S.C.GRAULHET concernant cette période, avec
plus prècisement l'année 1957 qui vit le S.C.G atteindre les 1/2 finales et être éliminé par le RC France après prolongations au bénéfice de l'âge (6 / 6 à la fin du
match).


Mon père José Planès jouait 3/4 centre et je voudrais lui offrir pour ses 80 ans des articles et photos de cette période.


Peut-être possédez-vous dans vos archives des journaux (Equipe,Depeche,Midi Olympique ou autre) qui retracent ces rencontres. Si tel est le cas pourriez-vous me contacter afin de
pouvoir en faire des photocopies si vous le permettez bien entendu.


Dans l'attente de votre réponse,


Recevez, Monsieur, mes sincères salutations sportives.


 


Olivier Planés   

soffad 18/08/2012 22:57



Bonjour Mr Planes...Tous les articles en ma possession sont ceux que j'ai mis sur l'article...Désolé de ne pouvoir vius satisfaire...Une solide poignée de main amicale a votre père...Cordialement
a vous H.D



Présentation Du Blog

  • : www.equi-midi.fr
  • www.equi-midi.fr
  • : Réflexions sur 49 années passées sur ou a coté des chevaux....Un programme de travail en deux parties (11 chapitres) élaboré pour l'éducation du poulain "pour un dressage en vue de l'obstacle" (d'inspiration d'Orgeix)...Des articles spécifiques pour un meilleur emploi du cheval... 95% des videos (soffad) me sont personnelles..5% a www.jumpingvideo.com
  • Contact