Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 janvier 2010 6 16 /01 /janvier /2010 13:25
 
exquise 78 dressage 
                                                    
(ci contre)H.Daffos sur Exquise (sf)
 
Les variations d'allure sont la conséquence des variations d'équilibrage...et les variations d'équilibrage ne peuvent être le fait que d'un travail progressif et réfléchi de musculation de l'arrière main afin de donner au cheval le moyen de pouvoir "facilement" reporter du poids de son avant main sur les hanches et cela sans autoriser le moindre appui sur la main...
Donc en se servant en premier lieu de l'assiette et d'un pivotement de l'avant bras et de la main autorisant l'encolure du cheval a se tendre vers l'avant et surtout pas vers le bas (voir explication par JDO ci dessous: "gestuelle pour les varitions d'allure") 
 
Nous allons donc commencer a parfaire ce travail de l'arrière main et alors nous pourrons passer au contrôle longitudinal....
 
 Il existe des cas particuliers en ce qui concerne les variations d'allures (mais tous de la même famille) qui sont évoqués dans cet article car ils traîtent:
           
1)- de variations d'allures dans l'allure c'est a dire d'allongements et de ralentissements dans un même séquence de travail...(la video avec Kenora...ainsi que la dernière explicative gestuelle de JDO)
 
2)- de récupération du cheval apres un galop rapide pour par exemple arriver en "foulées décroissantes" sur un obstacle...(video avec Poppayan et Pin Up a l'obstacle)
3)- d'un simple ralentissement d'un cheval qui accélère de lui même son allure pour le ramener a l'allure initiale ou d'une demande d'arrêt et d'immobilité...(video explicative de JDO)
    
 
   
                                                                                                                                                                                  Nous pouvons juger des premiers résultats en visuel sur la vidéo ci dessous P.Noguez et KENORA) avec un cheval de 10 ans (Kénora) entré aux écuries pour un re-dressage (équilibre sur les épaules...chargeant un maxi sur les barres) et travaillé de cette façon durant quelques semaines:
 
 
 
  Dans un allongement on se garde de trop avancer les mains car cela doit engendrer une avancée des épaules, ce qui tendrait a faire reporter du poids sur l'avant main en permettant au cheval non encore avancé en dressage, d'allonger son encolure vers le bas..
le mieux étant de laisser filer les rênes.

on conserve un léger "relevé" de l'avant main...

 On demande une encolure en extension vers l'avant (surtout pas vers le bas) en gardant un "contact" léger (pas d'appui) sur des mains et des épaules fixes
L'angle tête /encolure peut légèrement s'ouvrir a ce stade du travail
  

 L'allongement est demandé par l'arrière main du cheval..l'assiette du cavalier...et l'ouverture des doigts ...

IL est hors de question de le demander par la seule avancée des mains qui serait la conséquence d'une avancée des épaules du cavalier ce qui provoquerait un déséquilbre du poulain vers l'avant et une mise sur les épaules, surtout si le cheval s'appuie, même tres légèrement. 

 Surtout veuiller a ce qu'il n' y ait aucun "appui" sur la main de la part du cheval                                                          

 De toute façon dans cet exercice ce qui est important c'est le ralentissement, c'est lui qui fait reporter du poids sur les hanches et travailler l'arrière main...

Pour ce faire on élève légèrement les mains en direction des épaules en tournant les paumes vers le haut, ce qui provoque l'élévation de la base de l'encolure, reporte le poids de l'avant main sur l'arrière main et automatiquement, naturellement, ralenti le cheval...
 
S'il s'agit du début de l'éducation d'un poulain (ou cheval) on peut exagérer la gestuelle en écartant les coudes dans le mouvement vers les épaules pour arriver a un "entonnoir" dont la bouche du cheval est le goulot...
 
Quand le poulain agit positivement et facilement vis a vis de la demande on procède tel que la vidéo de JDO l'explique et on s'ingénie a provoquer "la cession de nuque" qui deviendra au fur et a mesure de l'engagement un véritable "placé"...le "placé" étant directement proportionnel a l'engagement et a l'abaissement des hanches

 

 

J.d'Orgeix (ci-dessus) en stage (2002) dans l'explication de la gestuelle pour remonter la base de l'encolure dans la plus grande légèreté...  c'est un moyen infaillible pour ralentir ou arrêter un cheval dans la plus grande décontraction 
 
-------------------------------
(ci-dessous)Les tout premiers allongements au trot d'un poulain (sf 4 ans)
 Le travail en variations d'allure dans l'allure est, il me semble, plus efficace au petit galop "équilibré" du fait du surplus d'impulsion naturelle que génère cette allure..
    
----------------------------------    
.
    Ce cheval (ci-dessous..  P.Noguez sur KENORA (sf de 9 ans) entré aux écuries quelques semaines plus tôt pour re-dressage
 
 Etant sur les épaules par un travail de plusieurs années en descente d'encolures, la priorité était pour nous de le rééquilibrer en le mettant sur les hanches par les exercices musculaires et de souplesses en "incurvations d'encolure" et "variations d'allures" entre autressans oublier la demande de "cession de nuque"  indispensable au bon déroulement du travail demandé...           
 

                   
------------------------------------                                                                                                      
 ci-dessous: H.Daffos sur Isis (sf) pour une demande d'allongement sans extension d'encolure vers le bas, par une propulsion de l'arrière main et une jument "placée"...
Le cavalier fixe ses mains et son buste, active son assiette et ouvre les doigts pour laisser passer l'impulsion... par touches, sans pressions continues des jambes sur les flans il demande l'impulsion nécessaire a l'allongement..
.
Quelque fois et même très souvent nul besoin de jambes quand le cheval est naturellement en impulsion....ce qui est souvent le cas pour la demande de cette figure de dressage.
 
  
------------------------------------------------------ 
 
REFLEXIONS sur le sujet...
 
  J' exprime la plus grande réserve quand j'entend dire du cheval "qu'il vient se tendre" pour obtenir l'allongement supposant alors une avancée de l'encolure...le terme de "tension" provoquant chez moi celui de "traction" ce qui est a mon sens la résultante de "l'appui" du poulain sur la main.

Pour ma part, l'allongement n'est pas autre chose qu'une "augmentation de l'allure" demandée par l'assiette ... en supprimant le fait de laisser au cheval la possibilité d'étendre son encolure vers le bas et même vers l'avant car cela l'oblige alors a reporter du poids sur son avant main..un état de fait a exclure absolument...
Je préfère la métaphore du "hors bord" a celle de la "traction avant"...

Même si le cavalier est adroit dans ses actions de mains, il ne pourra, j'en suis convaincu, jamais empêcher le cheval de s'appuyer s'il demande a son cheval "de se tendre", donc de créer une "tension"...et qui dit "tension" dit inévitablement "contraction"...plus ou moins sans doute mais existante réellement ...

Et le fait de lui demander d'étendre ses anterieurs loin devant (qui justifie, pour les juges de l'instruction fédérale la note élévée...) n'est qu'une fantaisie spectaculaire seulement propre a caresser l'égo personnel du cavalier ! !
 
L'allongement n'est pour moi que "le moyen d'obtenir le ralentissement" qui lui, est le seul et unique but de cette figure c'est a dire travailler le report de poids sur l'arrière main pour favoriser l'engagement et l'abaissement des hanches  H.D
------------------------------------------------ 

Pour en savoir plus sur le sujet un clic... 53)-Le contrôle longitudinal est le contrôle de l'équilibrage...                         

--------------------------------------------------------------------                        

Retour sur le site:  http://www.equi-midi.fr/

 ------------------------------------------------------------------------

 

La série des DVD (J.d'Orgeix) : http://www.jumpingvideo.com

 Nathalie d'Orgeix: ses stages (e.mail : orgeix@infonie.fr

 Les cahiers de dressage de Nathalie: cliquez ici  23)-Les stages de Nathalie d'Orgeix (1)..ses cahiers de dressage  

----------------------------------------------------
A lire: "Dresser c'est simple" de J.d'Orgeix  (Belin)

"Les MAINS et autres non-dits de l'équitation" de J.d'Orgeix (Belin)

"Angles et rythmes" chez Robert Laffont

"Chevalier d'aventures" chez Belmond 

 "Ils ont dit..." de Nathalie d'Orgeix chez Lavauzelle

-------------------------------------------------------- 

 
 
 
 
                                                    

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation Du Blog

  • : www.equi-midi.fr
  • www.equi-midi.fr
  • : Réflexions sur 49 années passées sur ou a coté des chevaux....Un programme de travail en deux parties (11 chapitres) élaboré pour l'éducation du poulain "pour un dressage en vue de l'obstacle" (d'inspiration d'Orgeix)...Des articles spécifiques pour un meilleur emploi du cheval... 95% des videos (soffad) me sont personnelles..5% a www.jumpingvideo.com
  • Contact