Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mai 2012 7 06 /05 /mai /2012 23:33

       Un appui (la 5ème jambe...) dont un cheval en déséquilibre vers l'avant a besoin pour se soutenir...Je parle ici dans le cas d'un poulain en début de dressage mais aussi du cavalier "confirmé" voulant apercevoir d'autres horizons équestres ....                                                                                              Pour cela j'avance des thèses influencées par la philosophie de J.d'Orgeix, thèses qui peuvent être infirmées notamment par les disciples de l'école Allemande de "Steinbrecht" (école certainement respectable mais s'accordant assez mal avec la tendance "Baucheriste" qui m'anime) mais aussi et le plus souvent par le courant de l'enseignement "officiel" !

 
 

TENSION des rênes=TRACTION par le cheval... par soffad 
 

 Ce n'est pas le cheval qui vient se poser sur le mors, ce qui est le plus souvent le cas avec un cheval "travaillé" en "descente d'encolure" et sur des mains basses ...mais le cavalier(ière) qui vient chercher le mors par des rênes fluides et des mains TOUJOURS légèrement "au dessus" de la bouche du cheval...une recherche facilitée par l'équilibre de celui ci obtenu par un travail en élévation d'encolure dès le début de son éducation!


Ne pas oublier que le cheval supporte les 2/3 du poids du cavalier mais aussi le 1/9ème de son poids sur son avant main en attitude "normale"... Je ne crois pas très judicieux d'ajouter a cet excédent de poids une encolure "travaillée" vers le bas don "pesante" surtout lorsqu'il s'agit de jeunes chevaux....

 La mise en extension vers le bas n'étant pour moi qu'un exercice de "décontraction" absolument nécessaire mais uniquement avant ou apres les exercices "pour étirer avant de contracter"ou simplement récompenser 

 


Au premier stade d'éducation du poulain il est fortement conseillé de "décontracter" d'abord dans un équilibre horizontal (surtout pas en extension vers le bas mais vers l'avant) SANS AUCUN APPUI, mais seulement un tres léger contact (rênes "fluides") et en utilisant les jambes TRES discrètement avant de passer TRES VITE mais sans oublier d'être tres progressif dans la demande a l'étape supérieure...

...cette étape consistant a relever progressivement l'encolure du cheval (donc le base) par des actions de mains de bas en haut et vers les épaules du cavalier pour lui faciliter l'abaissement des hanches et en parallèle a muscler l'arrière main par "nos" exercices d'incurvations d'encolure ou d'EED classiques

 


 
Tout ceci afin de lui permettre de se prendre en charge, de se tenir SEUL (vidéo ci contre) sans l'aide de la main du cavalier(ière)...d'arriver au but final recherché par tout dresseur digne de ce nom : la "légèreté" --

"Jean d'Orgeix souligne qu'un appui sur le mors même léger, avec une tension continue des rênes du cavalier, même minime, entraine systématiquement une contraction des muscles de l'encolure du cheval et de toute la ligne de dessus"....

Certe, on peut hésiter a partager les poins de vue de JDO, c'est tout a fait humain, mais on ne peut mettre en doute son expérience née de plusieurs centaines de chevaux qu'il a monté ou fait monter...et pour moi, l'expérience  des autres, positive ou négative a toujours été ce qui a guidé mes pas dans mes différentes recherches d'une possible quoique problématique "vérité" équestre !

Or ceci est un fait absolument incontestable, mécaniquement parlant, le cheval est obligé d'annuler la tension exercée sur sa bouche par une contraction de son encolure.....
Et si cette contraction même légère existe, elle empire généralement sur une action de main du cavalier (phénomène d'action-réaction), entrainant alors un blocage de toute la ligne dorsale.

Fort de cette constatation, il est alors conseillé fort logiquement, pour conserver un cheval pleinement décontracté pouvant ainsi préserver toute son expression musculaire, de monter avec un infime contact sur un cheval positionné "la nuque le point le plus haut" et celle ci ayant cédée, le cavalier dialoguant en permanence avec son cheval grâce à une machoire toujours mobile
 


Il est courant de la part de moniteurs "nouvelle génération" d'entendre demander aux élèves d'établir un "bon" appui avec la bouche de leurs chevaux afin de pouvoir mieux les contôler et surtout de les "tendre" sur la main....


En réalité cette tension continue des rênes va irrémédiablement engendrer la contraction du cheval et, le frein à main étant ainsi serré en permanence, une disparition partielle de l'impulsion interviendra.
Pour y remédier, le cavalier va devoir utiliser davantage ses jambes, facteur supplémentaire de contraction du cheval....Le cercle vicieux est ainsi entamé...

Il existe donc une contradiction flagrante qui d'un côté, prône la décontraction du cheval et, de l'autre, conseille de tendre les chevaux en préconisant un appui sur la main !

 

 

 

ci contre: David.L (pro2) en stage avec Nathalie d'Orgeix (2010) pour une approche de l'obstacle sur des rênes FLUIDES (jamais tendues) par des actions légères de mains OUVERTES de bas en haut et TOUJOURS vers les épaules, JAMAIS vers soi, au galop enlevé avant de s'asseoir dans la zone d'abord...

Equilibre et légèreté sont au rendez vous !

 

 

      ---------------

      Ci dessous: la preuve par amplification du geste qu'on peut aisément diriger un cheval, même sur l'obstacle, en tenant ses rênes sur deux doigts, en ayant un infime contact et un cheval sur les hanches...

 




                                                    ------------------------------------------------------------------------------

 

Il est donc du devoir du cavalier(ière) de refuser catégoriquement cet "appui" par le cheval et ce en toute circonstance (vidéo ci dessous)...la suite logique a cet état de fait etant la "traction" qui le plus souvent amène a avoir un cheval sur les épaules et abouti presque inévitablement au changement de mors pour un plus sévère...(la course aux armements est de la sorte programmée)

Les 50/80 kgs du cavalier(ière) ne font pas le poids (si j'ose dire) contre les 500/700 kgs du cheval...la lutte est par trop inégale !

L'appui par le cheval sur le mors est la conséquence de "tensions" de rênes..., jamais les rênes ne doivent être TENDUES...toujours des rênes fluides (ne pesant que par leur propre poids) et rendant possible le simple contact

 

---------------------------------------------------------------------------------------

N.OLIVEIRA a dit : 

"Ne pianotez pas sur une rêne "tendue" cedez un peu avant de pianoter" ...et il a ajouté :"Il vaut mieux courir le risque de perdre le "contact" que d'accepter la "tension" permanente" ....
------------------

Ph.KARL a dit :

"L'anatomie et l'équilibre sont plus tétus que tout les dogmes fussent ils a la mode : qu'on le veuille ou non, c'est par le relèvement de l'encolure qu'on allège les épaules et le contact...autrement dit par l'enseignement du demi arrêt, le vrai, celui qui se fait de bas en haut...et non celui qui consiste a tirer de la main et pousser des jambes en même temps, sous prétexte de mains basses."

 

------------------------------------------------

Tout ce qui précède est une façon de faire expérimentée et réfléchie...elle ne condamne aucune autre méthode sérieuse...elle offre un choix délibéré et propose quelques réflexions que nous pensons utiles !

-------------------------------

                                 Revenir a l'acceuil: http://www.equi-midi.fr/

                  ------------------------------------------------------------------------

 

La série des DVD (J.d'Orgeix) : http://www.jumpingvideo.com

 Nathalie d'Orgeix: ses stages (e.mail : orgeix@infonie.fr  

----------------------------------------------------
A lire: "Dresser c'est simple" de J.d'Orgeix  (Belin)

"Les MAINS et autres non-dits de l'équitation" de J.d'Orgeix (Belin)

"Angles et rythmes" chez Robert Laffont

"Mes victoires et ma défaite" (édition du Rocher)

 "Ils ont dit..." de Nathalie d'Orgeix chez Lavauzelle

-------------------------------------------------------- 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Daffos (soffad) - dans Légèreté et équilibre
commenter cet article

commentaires

Présentation Du Blog

  • : www.equi-midi.fr
  • www.equi-midi.fr
  • : Réflexions sur 49 années passées sur ou a coté des chevaux....Un programme de travail en deux parties (11 chapitres) élaboré pour l'éducation du poulain "pour un dressage en vue de l'obstacle" (d'inspiration d'Orgeix)...Des articles spécifiques pour un meilleur emploi du cheval... 95% des videos (soffad) me sont personnelles..5% a www.jumpingvideo.com
  • Contact